Le comté de Sonoma interdit les grands rassemblements dans un contexte d’augmentation rapide des cas de COVID-19

SANTA ROSA – En réponse à une augmentation rapide des cas de COVID-19 dans le comté de Sonoma, l’agent de santé du comté a émis lundi un arrêté sanitaire interdisant les grands rassemblements et a appelé les résidents à rester chez eux autant que possible pendant les 30 prochains jours.

L’ordre, qui entre en vigueur mercredi et doit durer jusqu’au 11 février, interdit les rassemblements de plus de 50 personnes à l’intérieur et les rassemblements de plus de 100 personnes à l’extérieur.

“Nos taux de cas sont à leur plus haut niveau depuis le début de la pandémie et nos hospitalisations augmentent également à un rythme alarmant”, a déclaré le Dr Sundari Mase, responsable de la santé du comté de Sonoma, dans un communiqué. “Nous constatons une transmission généralisée au sein de groupes non vaccinés ainsi qu’une certaine transmission parmi les individus vaccinés.”

L’ordre a été stimulé par l’augmentation rapide de la transmission communautaire de COVID-19, a déclaré le bureau de l’administrateur du comté de Sonoma dans un communiqué de presse. Parmi les cas où la source de transmission est connue, plus de la moitié des cas du comté émergent de grands rassemblements.

Le taux de cas du comté au cours des deux dernières semaines est passé de 24,4 pour 100 000 à plus de 121 nouveaux cas pour 100 000 par jour et devrait continuer d’augmenter en janvier. Le taux de positivité des tests du comté a également atteint un niveau record de 16,5% cette semaine, brisant le précédent record de 9,7% pendant la pandémie.

Les preuves montrent qu’un pourcentage plus faible de ceux qui sont testés positifs pour la nouvelle variante omicron de COVID-19 nécessitent une hospitalisation par rapport aux formes précédentes du virus, mais les hôpitaux locaux pourraient toujours être débordés, selon le communiqué de presse. Dans le comté de Sonoma, les hospitalisations sont passées de 28 le 3 janvier à 76 dimanche ; lors de la vague hivernale d’il y a un an, les hospitalisations ont atteint une moyenne de 104 par jour.

Sans aucune mesure d’atténuation, l’État prévoit que le comté pourrait voir plus de 380 hospitalisations par jour, selon le communiqué de presse. Les hôpitaux, en particulier ceux qui souffrent déjà d’une pénurie de personnel, pourraient être à court de ressources.

Les rassemblements de personnes à risque de maladie grave à cause de COVID-19 sont également plafonnés à 12 en vertu de l’arrêté sanitaire. L’arrêté ne s’applique pas aux réunions de famille.

L’arrêté définit les rassemblements comme tout événement ou réunion public ou privé qui rassemble des personnes dans une seule pièce ou un seul espace en même temps, comme un auditorium, un gymnase, une arène, une grande salle de conférence, un lieu de mariage ou une salle de réunion.

Les rassemblements n’incluent pas ceux qui ont lieu dans le cadre d’événements scolaires réguliers ou de récréations en plein air, les lieux de travail, les activités du palais de justice, les lieux de culte, les cafétérias ou tout autre lieu ouvert au public dans le cadre des opérations régulières.

En plus de l’ordonnance, Mase a exhorté les résidents à limiter les déplacements en dehors du domicile pour se rendre au travail ou à l’école et à n’effectuer que les déplacements nécessaires, comme aller à l’épicerie ou chez le médecin.

« Les 30 prochains jours seront essentiels pour nous aider à arrêter cette propagation rapide de cette variante hautement contagieuse dans notre communauté », a déclaré Mase, faisant référence à omicron, qui alimente une augmentation mondiale des cas de COVID-19. « Nous devons nous faire vacciner et booster, porter des masques de haute qualité, éviter les grands rassemblements et rester à la maison autant que possible. »

Revenez pour les mises à jour.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV COVID-19 : Mise à jour des conseils sur les sites d’exposition à travers Perth, y compris Spudshed, Bunnings, Big W
NEXT Nouvelles d’Omicron et décision de la Cour suprême sur le mandat du vaccin Covid-19
----