Les pénuries d’électricité de la Chine commencent à se propager dans le monde entier

Les pénuries d’électricité de la Chine commencent à se propager dans le monde entier
Les pénuries d’électricité de la Chine commencent à se propager dans le monde entier

HONG KONG—La Chine est aux prises avec des pénuries d’électricité généralisées, portant un coup dur à la reprise de la deuxième économie et risquant de perturber les chaînes d’approvisionnement mondiales et d’accroître la pression inflationniste dans le monde.

La crise du pouvoir, à une échelle sans précédent depuis plus d’une décennie, montre comment certaines des priorités politiques changeantes de Pékin, y compris ses efforts pour limiter les émissions de carbone, peuvent se répercuter sur une économie mondiale qui a été remodelée par la pandémie.

« Il y aura un effet en cascade », a déclaré Mike Beckham, cofondateur et PDG de Simple Modern, basé à Oklahoma, qui fabrique des produits tels que des bouteilles d’eau isolées et des sacs à dos, « Alors que nous avons commencé à comprendre les ramifications de ce qui se passe, nous réalisé que c’est potentiellement plus important que tout ce que nous avons vu dans nos carrières commerciales.

La semaine dernière, l’un des principaux fournisseurs de M. Beckham, basé dans la ville de Quzhou dans l’est de la Chine, a été informé par le gouvernement local qu’il ne pouvait fonctionner que quatre jours par semaine, au lieu des six habituels. De plus, il doit respecter un plafond de consommation électrique, ce qui réduit d’environ un tiers la capacité de l’usine.

M. Beckham prévoit que les prix de détail aux États-Unis pour de nombreux produits pourraient augmenter jusqu’à 15 % au printemps prochain, alors que l’appétit des détaillants reste fort.

Plusieurs villes de Chine ont connu des coupures d’électricité ces derniers jours en raison d’une pénurie de charbon et d’une volonté d’atteindre des objectifs d’émissions stricts. Les pannes ont ralenti les usines, suscitant des inquiétudes sur la chaîne d’approvisionnement avant Noël. Photo : Olivia Zhang/Presse associée

Les pénuries reflètent une combinaison de facteurs. Les prix du charbon ont grimpé en flèche en raison d’une pénurie d’approvisionnement domestique en charbon, aggravée par la réduction des importations en provenance d’Australie et de Mongolie. Cela a incité les centrales électriques à réduire leur production pour éviter les pertes en raison des plafonds officiels de leurs prix de vente.

Pendant ce temps, de haut en bas, Pékin cherche à faire respecter des objectifs d’efficacité énergétique, entraînant des réductions officiellement sanctionnées de la consommation d’énergie par certaines industries.

Dans le même temps, la demande d’électricité a grimpé en flèche depuis la fin en avril 2020 de la fermeture induite par la pandémie en Chine, alors que les usines augmentaient leur production pour répondre à la demande croissante des consommateurs occidentaux.

La crise de l’électricité en Chine s’ajoute à une compression mondiale de l’énergie qui risque de perturber la reprise post-pandémique.

« C’est un moment choquant pour le système à la fois pour les décideurs politiques et les entreprises »


— David Fishman du cabinet de conseil en énergie Lantau Group

L’envolée de la demande, les aléas climatiques et l’atonie de la production ont fait grimper les prix du gaz naturel. La hausse a touché la production des usines européennes et les factures d’énergie des ménages. Cela alimente également l’inquiétude en Europe et aux États-Unis quant à savoir si la diminution de l’offre sera suffisante pour alimenter les économies pendant l’hiver.

Le gouvernement britannique est récemment intervenu avec des subventions pour rouvrir une usine d’engrais fermée en raison de la hausse des coûts de l’énergie, qui fournit une part importante du dioxyde de carbone du pays, un sous-produit nécessaire à la transformation des aliments. Le gouvernement français a déclaré cette semaine qu’il bloquerait toute augmentation des factures de gaz et d’électricité des ménages jusqu’au printemps.

La crise de l’électricité en Chine risque également d’accroître la pression sur les chaînes d’approvisionnement mondiales en faisant grimper les prix des matières premières et des composants essentiels.

“Les marchés mondiaux ressentiront le pincement d’une pénurie d’approvisionnement en textiles, jouets et pièces de machines”, a écrit lundi Ting Lu, économiste en chef pour la Chine chez Nomura Holdings, dans une note aux clients. Il a ajouté que le choc d’approvisionnement qui en résulterait augmenterait probablement encore l’inflation mondiale, en particulier sur les marchés développés tels que les États-Unis. Une pénurie mondiale de semi-conducteurs cette année a déjà frappé les constructeurs automobiles et d’autres industries.

Steve Cooke, directeur général de Cre8tive Brand Ideas Ltd., un distributeur basé à Solihull, en Angleterre, de produits promotionnels tels que des sacs, des vêtements, des stylos et des accessoires informatiques de marque, a déclaré qu’il comptait sur des fournisseurs qui s’approvisionnent à 80 % en Chine. Déjà cette année, la hausse des coûts de transport et les goulots d’étranglement de la chaîne d’approvisionnement ont fait grimper ses coûts et allongé les délais de livraison pour ses clients. Il a dit qu’il s’attend à ce que ces pressions s’intensifient à mesure que la crise du pouvoir réduit la production.

“Nous comptons tellement sur la Chine, c’est incroyable”, a-t-il déclaré.

Un approvisionnement en charbon est arrivé jeudi pour la centrale électrique de Wangting dans la province du Jiangsu, en Chine.

Photo:

Nouvelles de Qilai Shen/Bloomberg

Au cours de la semaine dernière, certaines zones résidentielles du nord-est de la Chine ont connu des pannes d’électricité pendant des heures. Les feux de circulation ont même été éteints. Les usines des régions manufacturières ont reçu l’ordre de réduire les heures de fonctionnement ou même de fermer pendant une semaine. Dans les villes du sud de Guangzhou et de Shenzhen, les autorités ont annulé les spectacles d’éclairage extravagants pendant la semaine de vacances de la fête nationale, qui a commencé vendredi. Mardi, 22 des 34 unités administratives provinciales de la Chine avaient subi différents degrés de mesures de délestage, selon IHS Markit.

Au cours de la semaine dernière, plusieurs banques ont abaissé les prévisions de croissance de la Chine pour cette année à 8% ou même en dessous, contre environ 8,5% auparavant, citant les pénuries d’électricité comme une autre menace pour la croissance.

De nombreux économistes prédisent que Pékin assouplir sa politique monétaire pour stabiliser l’économie, alors que la Chine se dirige vers 2022, d’une importance politique, lorsque la Chine accueillera un congrès du Parti communiste deux fois par décennie où le président Xi Jinping pourrait prolonger son mandat en tant que principal dirigeant chinois.

“C’est la première fois depuis mes 15 ans en Chine que la coupure de courant dure aussi longtemps”


— Thomas Broertjes, fabricant de meubles du Guangdong

Les dirigeants chinois ont réagi alors que les pénuries balayaient le pays. Lundi, le vice-Premier ministre Han Zheng, qui supervise les politiques énergétiques du pays, a convoqué les dirigeants des principales sociétés énergétiques publiques du pays à une réunion à huis clos et leur a ordonné « d’augmenter l’approvisionnement en charbon par tous les moyens », selon deux personnes familières. avec la discussion et un résumé de la réunion vu par le Wall Street Journal. Les participants ont été priés de ne pas apporter leur téléphone portable à la réunion avec M. Han.

Le rationnement de l’électricité a commencé dans certaines provinces chinoises fin août, mais a commencé à s’étendre à travers le pays à la mi-septembre, lorsqu’il a commencé à toucher les ménages du nord-est de la Chine, qui ont connu des pannes soudaines.

Le charbon thermique de Newcastle, une référence mondiale pour la variété brûlée pour produire de l’électricité, a dépassé la semaine dernière les niveaux records établis lors de la crise financière mondiale de 2008 pour atteindre 201 $ la tonne métrique, en hausse de 141% depuis le début de l’année. Les prix du charbon métallurgique de qualité supérieure, utilisé pour la fabrication de l’acier, ont augmenté de 158 % depuis le début de l’année pour atteindre un record de 615 $ la tonne métrique en Chine, près du double de son dernier sommet atteint en 2016.


Les 10 points.

Une visite guidée personnelle des meilleurs scoops et histoires chaque jour dans le Wall Street Journal.


En septembre 2020, M. Xi a promis que la Chine s’efforcerait d’atteindre un pic d’émissions de carbone avant 2030, un objectif général qui s’est traduit par de vastes efforts pour réduire la consommation d’énergie. La mission a pesé sur la production de charbon chinois, déjà de plus en plus intermittente en raison d’une série d’accidents sur les sites miniers. Près de 60 % de l’électricité chinoise est produite par la combustion du charbon.

“Pour l’industrie du charbon, elle sera continuellement limitée par des inspections environnementales et de sécurité”, a déclaré Shougang Fushan Resources Group. Ltd.

, un producteur basé dans la plus grande province charbonnière de Chine. “La pénurie d’approvisionnement en charbon, en particulier l’approvisionnement en charbon à coke, ne peut pas être atténuée dans un court laps de temps.”

Alimentée par le boom économique de la Chine, la demande de charbon au début de l’année a augmenté d’environ 20 % en glissement annuel, avant de redescendre à des niveaux à un chiffre ces derniers mois, selon les données officielles. En comparaison, l’offre de charbon a fluctué entre des baisses au cours de certains mois et de faibles augmentations à un chiffre dans d’autres.

Dans certaines provinces, des objectifs stricts en matière d’efficacité énergétique ont également joué un rôle dans les restrictions d’électricité. En août, l’agence de planification économique de la Chine a publié une fiche de rendement qui a identifié un certain nombre de provinces comme étant en retard dans le respect de leurs exigences en matière d’efficacité énergétique. À la mi-septembre, ces provinces ont commencé à cibler certaines industries à haute énergie dans leur rationnement d’électricité.

Le déficit intérieur de charbon a été exacerbé par une interdiction non officielle chinoise sur les importations de charbon en provenance d’Australie, auparavant un fournisseur majeur, depuis la fin de l’année dernière à la suite de l’appel de Canberra à une enquête mondiale indépendante sur les origines de Covid-19. Les importations en provenance d’Australie et d’autres pays représentent généralement jusqu’à 10 % de la consommation chinoise de charbon.

De plus, l’approvisionnement en énergie renouvelable inférieur à la normale a exacerbé le problème d’approvisionnement en électricité dans certaines provinces. La province du sud-ouest du Yunnan, qui produit de l’hydroélectricité, a été aux prises avec des sécheresses tout au long de l’année. Dans le nord-est de la Chine, la production des parcs éoliens a été extrêmement faible pendant quelques jours en raison de la météo.

Les pénuries aiguës d’électricité sont également dues en partie à la tarification rigide de l’électricité, a déclaré Dan Wang, économiste à la banque Hang Seng à Shanghai. Le gouvernement chinois a longtemps maintenu un plafond sur la quantité de services publics pouvant augmenter les prix de l’électricité, qui sont bas par rapport aux normes mondiales. Cela a réduit l’appétit des centrales électriques pour produire de l’électricité alors que les prix du charbon continuaient de grimper.

Selon le China Electricity Council, qui représente les producteurs d’électricité, environ 70% des centrales électriques au charbon du comté ont subi des pertes en juin alors que les prix du charbon montaient en flèche.

Plusieurs régions, dont Shanghai, le Sichuan et la Mongolie intérieure, ont assoupli les plafonds de prix sur les tarifs de réseau, qui sont payés par les entreprises aux centrales électriques. À partir de vendredi, les utilisateurs industriels du centre de fabrication de la province du Guangdong en Chine devront payer jusqu’à 25 % de plus pour utiliser l’électricité pendant les heures de pointe.

L’agence chinoise de planification économique, la Commission nationale du développement et de la réforme, a annoncé mercredi qu’elle augmenterait la production de charbon, importerait davantage de charbon, augmenterait la production nationale de gaz et répercuterait des coûts énergétiques plus élevés sur les utilisateurs finaux.

Au cours d’une réunion interne dirigée par un haut responsable de l’agence de planification économique jeudi, les installations de production de charbon ont reçu l’ordre de continuer à fonctionner pendant toute la fête nationale du 1er au 7 octobre, selon un résumé de la réunion vu par le Journal .

M. Han, le vice-premier ministre, a ordonné aux autorités de contrôler la consommation excessive des industries énergivores telles que l’aluminium, l’acier, le ciment et la pétrochimie.

“C’est un moment choquant pour le système à la fois pour les décideurs politiques et les entreprises”, a déclaré David Fishman, directeur basé à Shenzhen de la société de conseil en énergie Lantau Group. L’augmentation de l’approvisionnement en gaz et en charbon est une solution à court terme, mais Pékin devra penser à diversifier ses sources d’énergie à long terme, a-t-il déclaré.

“C’est la première fois en 15 ans en Chine que la coupure de courant dure aussi longtemps”, a déclaré Thomas Broertjes, directeur de Foshan Oufeng Furniture Co. dans le Guangdong. Il y a environ deux semaines, le gouvernement local a commencé à envoyer des messages quotidiens au directeur de l’usine pour lui annoncer s’il était autorisé à fonctionner ce jour-là.

La Chine a subi pour la dernière fois de graves pénuries d’électricité au début des années 2000, en grande partie dues à une industrialisation rapide. La demande d’électricité a fortement chuté après la crise financière mondiale qui a débuté en 2008.

La pénurie d’électricité, en plus des goulots d’étranglement d’expédition en cours et des limites strictes des voyages en Chine, a également incité M. Beckham de Simple Modern à évaluer la viabilité du retour d’une partie de la production aux États-Unis alors que l’environnement commercial en Chine est devenu de plus en plus imprévisible.

« Le parti en Chine donne toujours la priorité à ses objectifs. En tant qu’étranger, il est souvent difficile de comprendre leurs motivations », a-t-il déclaré.

—Jason Douglas et Paul Ziobro ont contribué à cet article.

Écrire à Stella Yifan Xie à [email protected], Sha Hua à [email protected] et Chuin-Wei Yap à [email protected]

Perturbations mondiales

En savoir plus sur les problèmes liés à l’électricité et à la chaîne d’approvisionnement en Chine et au-delà, sélectionnés par les éditeurs

Copyright © 2021 Dow Jones & Company, Inc. Tous droits réservés. 87990cbe856818d5eddac44c7b1cdeb8

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les récompenses salariales au Royaume-Uni devraient reprendre le rythme d’avant la pandémie – XpertHR
NEXT Le comté de St. Johns a un plan pour réduire les repas gratuits pour les étudiants afin de les aider à faire face à la crise des services alimentaires… – News4JAX
----