Snowcone the Happy Unicorn est la dernière victime du chaos de la fabrication

Fargo, qui importe Snowcone d’un fabricant en Chine, a payé 1 300 $ en mai pour 500 d’entre eux. Lorsqu’elle est allée renouveler sa commande en août, la même commande a coûté 9 000 $.

“Je ne peux pas passer de commande. Mes marges ne le supportent tout simplement pas”, a déclaré Fargo, dont l’entreprise basée à Costa Mesa, en Californie Cre8ive-D vend normalement le produit sur son site Web et dans les magasins Hallmark. Fargo recherche des options de fabrication en Inde et en Europe pour produire quelques centaines d’animaux en peluche pour Noël, mais ses espoirs s’estompent. Fargo avait envisagé d’augmenter les prix des clients pour compenser ses coûts plus élevés, mais sa fenêtre pour sécuriser les jouets pour les vacances est révolue.

“C’est vraiment un coup dur”, a-t-elle déclaré.

Le problème n’est pas la demande des clients pour le jouet, selon Fargo. “La demande est là. C’est l’offre.”

L’augmentation des dépenses et la myriade de pressions exercées sur les chaînes d’approvisionnement – ​​fermetures d’usines, goulots d’étranglement dans les principaux ports et difficultés à embaucher des chauffeurs de camion nationaux – font des ravages sur les entreprises de toutes tailles qui entrent dans la période charnière des vacances. Ils sont particulièrement difficiles à naviguer pour les propriétaires de mamans et de papas comme Fargo. Cela pourrait avoir un impact sur les produits qu’ils peuvent transporter pendant les vacances et sur les prix auxquels ils les vendent plus que leurs concurrents plus importants, selon les experts de la chaîne d’approvisionnement.

« Les grands détaillants ont un énorme avantage sur les petits magasins en raison de leur taille, de leurs ressources, de leurs relations avec les fournisseurs et de leurs systèmes », a déclaré Patrick Penfield, professeur de gestion de la chaîne d’approvisionnement à l’Université de Syracuse. “Les petits détaillants vont vraiment avoir du mal à remplir leurs étagères. Ce sera une période des fêtes difficile pour eux.”

Trente-sept pour cent des propriétaires de petites entreprises déclarent que les perturbations de la chaîne d’approvisionnement ont eu un impact significatif sur leur entreprise, tandis que 29% ont signalé un impact modéré, selon une enquête menée auprès de 595 entreprises en août par la Fédération nationale des entreprises indépendantes, une petite entreprise de lobbying. grouper. Une enquête menée en septembre auprès de 2 682 propriétaires de petites entreprises par Alignable, une société de réseautage social pour petites entreprises, a révélé que 78% ont déclaré avoir des difficultés à s’approvisionner.

Alors que les entreprises se battent pour sécuriser les stocks des acheteurs de vacances, les grandes entreprises ont le dessus sur les petits concurrents à presque tous les maillons de la chaîne, selon les experts de la chaîne d’approvisionnement. Ils ont également une plus grande capacité à absorber des coûts plus élevés, disent les experts.

“Si vous êtes un fournisseur de Walmart ou de Target, vous allez faire tout ce qu’ils demandent simplement en raison du volume considérable de ce qu’ils achètent et de l’obtention de contrats potentiels à l’avenir”, a déclaré Penfield.

Pourquoi les petits magasins sont désavantagés

Cette année, les meilleurs joueurs comme Walmart (WMT), Costco (COÛT), Cible (TGT), Dépôt à domicile (HD) et d’autres affrètent leurs propres navires privés pour importer des marchandises de l’étranger, chargent des stocks supplémentaires et utilisent un fret aérien plus coûteux pour expédier des marchandises.

“Nous serons prêts pour les vacances”, a déclaré le PDG de Target, Brian Cornell, dans une interview à CNBC en août. “Nous avons beaucoup d’inventaires qui nous parviennent en ce moment.”

Un gros avantage pour les grandes chaînes est l’échelle, qui se traduit par une priorité avec les expéditeurs. Edwin Keh, directeur du Hong Kong Research Institute of Textiles and Apparel et ancien directeur de l’exploitation et vice-président directeur des achats mondiaux de Walmart, a déclaré que les grands détaillants avaient des contrats à long terme avec des compagnies maritimes et un volume suffisant pour en faire les expéditeurs les plus importants. les clients. C’est un gros avantage lorsque les conteneurs sont bloqués dans les ports.

“Cela fait que leurs conteneurs sont les premiers à embarquer et les derniers à être déchargés”, a-t-il déclaré dans un e-mail. “Ils ont également des agents dédiés dans les ports pour faciliter le processus de dédouanement, leur faisant gagner du temps.”

Les grands détaillants ont également souvent des fournisseurs de secours dans différentes parties du monde pour leur permettre d’éviter les goulots d’étranglement des ports, a-t-il déclaré. “Si certains ports ou routes en provenance d’Asie sont trop encombrés, ils peuvent se déplacer vers l’Amérique centrale ou du Sud pour fabriquer leurs marchandises et vice versa”, a déclaré Keh.

La plupart des magasins indépendants n’ont pas accès au capital pour financer des options coûteuses comme l’affrètement de navires, et ils n’ont pas non plus de fournisseurs de secours.

Les vacances sont généralement une période chargée pour Simply Naked Candle Co., une boutique de bougies à Conyers, en Géorgie. Mais cette année, le magasin a du mal à se procurer des pots, de la cire et des parfums auprès de fournisseurs nationaux qui sont essentiels à la production de ses bougies les plus demandées, telles que Love and Honey, Brown Sugar et Pineapple Passion.

La copropriétaire Shante Smith a mis en place des alertes par e-mail des fournisseurs d’huiles essentielles qui l’informent lorsque les huiles dont elle a besoin sont de nouveau en stock. Elle a récemment reçu une alerte à 2 heures du matin et s’est réveillée pour acheter le produit sur place car elle craignait qu’il ne soit épuisé le matin.

Smith paie 5 $ pour des pots qui ont coûté 1,75 $ l’année dernière. Une boîte de 50 livres de cire coûte 110 $, contre 55 $. Smith avait l’habitude de commander ces fournitures en gros, mais maintenant elle les commande au coup par coup lorsqu’elle est à court car elle n’a pas l’argent pour payer la quantité qu’elle obtiendrait normalement.

« Si nous pouvions nous permettre de commander plus, nous le ferions », a-t-elle déclaré. “Nous avons un budget très, très strict.”

Idéalement, Smith achèterait des palettes complètes d’environ 1 000 pots, ce qui lui permettrait de faire baisser le prix qu’elle paie par unité. « Si nous pouvions nous permettre de commander plus, nous le ferions », a-t-elle déclaré. “Nous avons un budget très, très strict.” Mais elle est obligée de payer plus pour moins car elle ne peut pas atteindre ce seuil.

“Si j’en avais assez pour acheter des palettes à la fois, ce serait un bon Noël pour moi.”

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ulta, ETF de stratégie Bitcoin ProShares, ChargePoint et plus
NEXT Une BMW M3 Touring espionnée dans les rues du Nürburgring
----