Equinor fait sa 6e découverte de pétrole norvégien en 2021

Equinor fait sa 6e découverte de pétrole norvégien en 2021
Equinor fait sa 6e découverte de pétrole norvégien en 2021

Le logo d’Equinor est visible au siège de la société à Stavanger, en Norvège, le 5 décembre 2019. REUTERS/Ints Kalnins

OSLO, 1er novembre (Reuters) – Equinor (EQNR.OL) a fait une découverte de pétrole estimée à 62 millions de barils de brut au large des côtes norvégiennes, a annoncé lundi la major de l’énergie.

La découverte, juste au nord du champ de Tyrihans et à l’ouest du développement de Kristin en mer de Norvège, était la sixième découverte de l’entreprise contrôlée par l’État dans les eaux nationales cette année, a-t-il déclaré.

Equinor cherche à cartographier les ressources à proximité des gisements de pétrole et de gaz déjà en exploitation, accélérant ainsi le temps de développement et maximisant la valeur de ses investissements.

“La création de valeur future proviendra en grande partie d’une récupération accrue des champs existants et de la connexion de nouvelles découvertes à proximité des infrastructures existantes”, a déclaré Equinor dans un communiqué.

“De telles découvertes en champ proche sont rentables, résistantes aux fluctuations des prix du pétrole (et) du gaz, elles ont une courte période de récupération et de faibles émissions”, a ajouté la société.

Alors que la pression monte sur les compagnies pétrolières pour qu’elles passent à une énergie à faible émission de carbone, Equinor a déclaré qu’elle investirait également dans les énergies renouvelables. Cependant, le développement de tout nouveau combustible fossile va à l’encontre des objectifs des pourparlers de l’ONU sur le climat qui auront lieu au cours des deux prochaines semaines à Glasgow, en Écosse. Lire la suite

L’Agence internationale de l’énergie (AIE) a déclaré que le monde devait cesser d’investir dans de nouveaux produits pétroliers et gaziers d’ici l’année prochaine.

L’analyse préliminaire du puits, foré à 3 883 mètres sous le niveau de la mer et surnommé « Egyptian Vulture » ​​par Equinor et ses partenaires, a indiqué que la découverte contenait une qualité de pétrole léger, bien adaptée aux raffineurs.

Il contenait entre 3 millions et 10 millions de mètres cubes de pétrole récupérable, correspondant à entre 19 millions et 62 millions de barils, a-t-il ajouté.

“La découverte sera évaluée pour une évaluation plus approfondie et évaluée pour son lien avec les champs existants dans la région”, a déclaré la société.

Les partenaires de la licence étaient Longboat Energy, avec une participation de 15 %, et le polonais PGNiG (PGN.WA), qui détient 30 %. L’opérateur Equinor détient les 55 % restants.

Reportage de Terje Solsvik; édité par Barbara Lewis

Nos normes : les principes de confiance de Thomson Reuters.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Leçons que nous avons tirées de la dernière semaine de revenus fintech – TechCrunch
NEXT Trading Technologies va être racheté par 7RIDGE
----