Le Cabinet supprime les pays “rouges” restants, permettant aux Israéliens de voyager n’importe où

Le cabinet a voté vendredi pour retirer la Turquie, la Bulgarie et le Brésil de la liste des pays considérés comme ayant des taux d’infection à coronavirus particulièrement élevés.

La mise à jour des directives de voyage israéliennes liées au COVID, recommandée par le ministère de la Santé, entrera en vigueur lundi, et signifiera qu’il n’y aura plus de pays sur la liste des pays « rouges ».

Les Israéliens pourront alors voyager dans n’importe quel pays – en fonction des limitations de ce pays – avec des restrictions minimales à leur retour.

Les directives actuelles stipulent que les détenteurs du Green Pass arrivant de pays désignés comme orange ou jaune doivent s’isoler pendant 24 heures ou jusqu’à la réception d’un résultat de test négatif. Les personnes non vaccinées – ou celles dont la protection vaccinale s’est estompée – doivent toujours être mises en quarantaine pendant une semaine complète.

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 dans le monde a continué de baisser, avec 3,6 millions de nouveaux cas signalés dans le monde il y a deux semaines, contre 4 millions de nouvelles infections la semaine précédente, a déclaré l’Organisation mondiale de la santé.

Obtenez l’édition quotidienne du Times of Israel
par e-mail et ne manquez jamais nos meilleures histoires

En vous inscrivant, vous acceptez les conditions

Jeudi, 69 personnes de retour en Israël ont reçu un diagnostic de COVID-19. Parmi eux, 41 avaient été vaccinés mais 37 avaient été vaccinés il y a plus de six mois.

Des voyageurs sont vus à l’aéroport Ben Gourion près de Tel Aviv le 20 septembre 2021. (Nati Shohat/Flash90)

Les responsables de la santé ont identifié que les anticorps COVID diminuent plusieurs mois après avoir reçu la deuxième dose du vaccin Pfizer utilisé presque exclusivement en Israël, ce qui a conduit le pays à commencer une campagne de rappel le 1er août.

Selon les données du ministère de la Santé publiées vendredi, plus de 6 millions d’Israéliens ont reçu au moins une dose du vaccin COVID, 5,6 millions ont reçu deux doses et 3,4 millions ont reçu un rappel.

Dans le même temps, les chiffres du ministère ont montré que 4 313 nouvelles infections avaient été diagnostiquées jeudi, poursuivant également une lente tendance à la baisse en Israël. Le taux de positivité des tests était également en baisse, enregistré à 3,81 %.

Une Israélienne affiche son « Green Pass » pour un concert organisé par la municipalité de Tel Aviv au stade Bloomfield le 5 mars 2021. (Miriam Alster/FLASH90)

Dimanche, tous les laissez-passer verts existants seront révoqués et les Israéliens devront en recevoir de nouveaux. Celles-ci ne seront désormais disponibles qu’à ceux dont la protection est réputée être toujours en vigueur. Les personnes qui ont reçu deux doses il y a plus de six mois ne seront pas éligibles pour le laissez-passer à moins qu’elles ne reçoivent un rappel.

Vendredi, Kan News a rapporté que plusieurs ministres s’opposaient à la nouvelle exigence selon laquelle tous les laissez-passer doivent désormais être scannés sur les sites à l’aide de leurs codes QR. La mesure vise à rendre les passes plus difficiles à falsifier.

Kan a déclaré que le ministre du Logement Ze’ev Elkin, le ministre de la Justice Gideon Saar et les ministres du parti Kakhol lavan ont tous déclaré que la nouvelle politique nécessitait un examen plus approfondi et des explications au public.

Elkin a déclaré au procureur général Avichai Mandelblit que puisque le cabinet des coronavirus se réunit de toute façon dimanche, et puisqu’« il n’y a pas d’urgence particulière ici », il n’y avait aucune raison de précipiter la décision exigeant la numérisation des codes-barres lors d’un vote par téléphone.

Les ministres ont finalement voté pour approuver la décision, mais ont convenu de tenir un autre vote sur la question lors de la réunion du cabinet dimanche sur les coronavirus.

Lors d’une réunion séparée vendredi entre le Premier ministre Naftali Bennett et de hauts responsables de l’éducation, les parties ont convenu que les enseignants qui n’ont pas été vaccinés avec les trois doses ne pourront pas renouveler leur laissez-passer vert.

Cependant, pendant une période de deux semaines se terminant le 17 octobre, les enseignants pourront obtenir un renouvellement immédiat de leur Green Pass s’ils reçoivent un rappel et ne seront pas obligés d’attendre sept jours comme les autres.

Le Premier ministre Naftali Bennett s’exprime avant de recevoir son troisième vaccin contre le COVID-19 au centre médical Meir de Kfar Saba, le 20 août 2021. (Olivier Fitoussi/Flash90)

Selon les données du ministère de la Santé, 36% des enseignants n’ont pas encore reçu la troisième dose de vaccin. Cependant, les responsables du ministère de l’Éducation pensent que ce chiffre baissera au cours de la semaine à venir.

Les enseignants qui ne souhaitent pas vacciner peuvent continuer à enseigner tant qu’ils se font tester tous les quelques jours. Ceux qui refusent de le faire ne seront pas admis dans les écoles.

En outre, Bennett a demandé aux responsables de l’éducation d’étendre un programme pilote en cours dans lequel les étudiants sont testés quotidiennement pour le coronavirus à l’aide de tests rapides, plutôt que de tests PCR.

Plusieurs autres modèles qui incluent des tests PCR sont également à l’étude alors que le gouvernement cherche à limiter le nombre d’élèves en quarantaine, tout en gardant les écoles ouvertes autant que possible.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Qu’est-ce qui se cache derrière la nouvelle approche de News Corp sur le changement climatique ?
NEXT L’Inde exerce des représailles contre la Grande-Bretagne en obligeant les visiteurs britanniques à se mettre en quarantaine
----