Breaking news

Qu’est-ce que la COP ? Faits et termes clés du sommet sur le climat expliqués

Qu’est-ce que la COP ? Faits et termes clés du sommet sur le climat expliqués
Qu’est-ce que la COP ? Faits et termes clés du sommet sur le climat expliqués

GLASGOW, Écosse (AP) – Le sommet des Nations Unies sur le climat, connu sous le nom de COP26 cette année, rassemble des responsables de près de 200 pays à Glasgow pour discuter des meilleures mesures pour lutter contre le réchauffement climatique.

Voici quelques-uns des termes et des questions clés qui seront discutés lors de l’événement, qui a commencé dimanche et devrait se dérouler jusqu’au 13 novembre :

FLIC

Abréviation de Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Organisé pour la première fois en 1995, il sert également de réunion des parties au protocole de Kyoto de 1992 qui ont d’abord engagé les pays à réduire les émissions de gaz à effet de serre et ceux qui ont signé l’accord de Paris de 2015. Les gouvernements réunis dans la capitale française il y a six ans se sont mis d’accord sur un objectif de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2 degrés Celsius (3,6 degrés Fahrenheit), idéalement pas plus de 1,5C (2,7F), d’ici la fin de ce siècle par rapport à l’époque préindustrielle. .

La 26e conférence a été retardée d’un an en raison de la pandémie de coronavirus. Plus de 25 000 délégués sont inscrits à l’événement de Glasgow, qui est présidé par le responsable britannique Alok Sharma.

SEGMENT DE HAUT NIVEAU

Plus de 100 dirigeants mondiaux assisteront au début du sommet lundi et mardi, connu sous le nom de segment de haut niveau, dont le président américain Joe Biden et le Premier ministre britannique Boris Johnson.

L’Allemande Angela Merkel, qui a présidé la première COP, effectuera l’un de ses derniers voyages internationaux en tant que chancelière, tandis que le Premier ministre indien Narendra Modi devrait également y assister en personne.

La reine Elizabeth II et le pape François ont annulé leurs voyages à Glasgow, tandis que le président chinois Xi Jinping, le président russe Vladimir Poutine et le président brésilien Jair Bolsonaro ne devraient pas se rendre mais pourraient prononcer des discours par liaison vidéo.

NDC

L’accord de Paris fixe un objectif pour limiter le réchauffement climatique mais a laissé à chaque pays le soin de soumettre ses propres objectifs de réduction des émissions, connus sous le nom de contributions déterminées au niveau national.

Une partie du plan prévoyait que les pays examinent régulièrement et, si nécessaire, mettent à jour leurs objectifs pour s’assurer que l’objectif de Paris est atteint.

Les gouvernements ont été tenus de soumettre leurs nouvelles NDC cinq ans après Paris, mais ce délai a été discrètement repoussé d’un an en raison de la pandémie de coronavirus.

REGLEMENT DE PARIS

Les pays avaient espéré finaliser le soi-disant règlement de Paris quelques années après la signature de l’accord, mais certains éléments de l’accord restent inachevés.

Ils incluent la manière dont les pays collectent et déclarent leurs émissions de gaz à effet de serre de manière transparente et comment réguler les marchés mondiaux du carbone.

FINANCEMENT CLIMAT

Parmi les grands enjeux de la COP26 C’est la question de savoir comment les pays pauvres vont se permettre la dépense d’abandonner les combustibles fossiles bon marché au profit des énergies renouvelables tout en s’adaptant aux effets inévitables du réchauffement climatique déjà “cuit dans” l’atmosphère.

Il existe un consensus selon lequel les pays riches, dont les émissions de gaz à effet de serre sont en grande partie responsables du changement climatique, doivent payer. La question est combien.

JUSTE TRANSITION

De nombreux gouvernements ont souligné que trouver des emplois « verts » pour des millions de personnes travaillant dans l’industrie des combustibles fossiles est un défi.

Cela est vrai pour les pays en développement ainsi que pour les pays riches comme les États-Unis, où les mines de charbon et les gisements de pétrole sont les principaux employeurs dans des régions économiquement déprimées.

PUITS DE CARBONE

Les arbres, les zones humides et les océans éliminent constamment le dioxyde de carbone de l’atmosphère.

Le calcul de la quantité de CO2 absorbée et stockée par ces puits de carbone est un élément clé de l’équation du changement climatique.

Certains pays pensent qu’ils peuvent équilibrer une grande partie de leurs émissions en utilisant leurs propres ressources naturelles ; les scientifiques et les militants écologistes sont sceptiques quant à cette idée.

LE FACTEUR GRETA

La militante suédoise pour le climat Greta Thunberg a déclaré qu’elle ne voulait pas être au centre de l’attention et que d’autres militants des pays en développement devraient également être entendus.

Mais Thunberg, qui a inspiré les rassemblements de jeunes Fridays for Future, a été assaillie comme une rock star par des fans et des journalistes samedi alors qu’elle arrivait à Glasgow en train.

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a reconnu que les manifestations de masse pour le climat ont fait pression sur les dirigeants mondiaux pour qu’ils prennent la question plus au sérieux,

“Continuez à pousser à l’action”, a-t-il déclaré samedi lors d’une conférence de jeunes.

___

Suivez la couverture par AP des discussions sur le climat sur http://apnews.com/hub/climate

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Nir Hefetz : le patron de Bezeq a déclaré que son site d’information était un “cadeau” à contrôler pour Netanyahu
NEXT Accident de bus en Bulgarie : des enfants parmi au moins 45 tués – BBC News Afrique
----