Une entreprise locale fait un don de 12 000 $ à une organisation à but non lucratif pour couvrir les coûts des vols de convertisseurs catalytiques

Une communauté à l’est d’Edmonton s’est réunie pour aider un organisme sans but lucratif touché par plusieurs vols de convertisseurs catalytiques.

L’association Robin Hood, une organisation à but non lucratif qui aide les adultes et les enfants handicapés, s’est fait voler deux convertisseurs catalytiques en l’espace de 10 jours.

L’organisation à but non lucratif s’est dite “très contrariée” par les revers consécutifs et les factures de près de 15 000 dollars pour réparer leurs véhicules.

Cependant, il n’a pas fallu longtemps à la communauté de la région d’Edmonton pour passer à l’action et aider l’organisation.

“La communauté a réagi d’une manière que je n’ai jamais vue personnellement au cours de mes 15 années avec Robin Hood”, a déclaré Alice Kos, responsable des communications et des partenariats de l’association.

Il a reçu environ 3 000 $ de plusieurs donateurs et jeudi, Qualico Communities a fait don du reste.

“Je viens de demander quel était leur besoin, ce qui s’était réellement passé, et il s’est avéré qu’il y avait environ 12 000 $ de pièces volées dans plusieurs véhicules différents”, a déclaré le vice-président du développement communautaire de la société, Brad Armstrong.

Kos a ajouté: “Et il a dit:” D’accord, je vais vous dire quoi: nous voulons vous aider à remettre ces véhicules sur la route, nous ferons donc un don de 12 000 $. Et j’étais juste abasourdi.”

Avec l’argent supplémentaire, l’association Robin Hood loue un espace de stockage avec sécurité 24 heures sur 24 pour garder ses 16 véhicules en sécurité.

Source

Une entreprise locale fait don une organisation lucratif pour couvrir les coûts des vols convertisseurs catalytiques

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Vaccination obligatoire pour les navetteurs dans les transports en commun de Manille
NEXT Le britannique Boris Johnson s’accroche au pouvoir alors que le scandale du “partygate” gronde
----