Le moteur économique du Canada a calé en juillet alors que le PIB s’est à nouveau contracté

Le moteur économique du Canada a calé en juillet alors que le PIB s’est à nouveau contracté
Le moteur économique du Canada a calé en juillet alors que le PIB s’est à nouveau contracté

La valeur totale de tous les biens et services produits par le Canada a diminué pour la troisième fois en quatre mois en juillet, signe que la pandémie de COVID-19 continue de faire des ravages dans l’économie du pays.

Statistique Canada a rapporté vendredi que le produit intérieur brut (PIB) du Canada a diminué de 0,1 pour cent en juillet.

Le secteur de l’hébergement et des services de restauration a augmenté de 12 % alors que davantage de provinces ont rouvert leurs économies après la troisième vague. Une tendance similaire a été observée dans le secteur des arts, du divertissement et des loisirs, durement touché, qui a connu une croissance de huit pour cent.

Mais ces sources de force n’ont pas suffi à compenser la faiblesse d’autres secteurs de l’économie, y compris l’agriculture, qui a reculé de 5,5 % en raison de la chaleur extrême dans l’Ouest canadien qui a nui aux rendements des cultures.

Les feux de forêt en Colombie-Britannique ont fait un trou dans l’industrie de la foresterie et de l’exploitation forestière, qui a diminué de 3,9 pour cent.

Le secteur des services publics s’est contracté de 4,9 pour cent, tandis que la fabrication s’est contractée de 1,1 pour cent et la construction a chuté de 0,9 pour cent.

Les chiffres de juillet signifient que l’économie du Canada est encore de 2% inférieure à ce qu’elle était il y a 19 mois avant le début de la pandémie.

Le nombre maussade pour juillet était légèrement meilleur que la baisse de 0,2% à laquelle les économistes s’attendaient, mais l’agence de données a donné une estimation avancée pour août qui suggère qu’un rebond plus fort était en cours.

Sri Thanabalasingam, économiste à la Banque TD, a qualifié les chiffres de juillet de « ternes », mais affirme que les chiffres plus élevés que prévu pour août sont une bonne nouvelle compte tenu de ce que nous savons de ce qui se passe actuellement dans l’économie.

“Il semble que l’économie canadienne ait terminé l’été sur une bonne note, mais la saison d’automne pourrait abaisser l’octave”, a-t-il déclaré. “Le temps frais et la résurgence de la pandémie (déjà en Alberta et en Saskatchewan) pourraient freiner l’enthousiasme pour les activités récréatives … cela pourrait tester la résilience de l’économie dans les mois à venir.”

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Le moteur économique du Canada a calé en juillet alors que le PIB s’est à nouveau contracté
----