« Vous avez fait le travail de sakawa » – La famille de Kaaka sur le rapport du Comité Ejura

La famille de feu Ibrahim Mohammed, connu sous le nom de Kaaka Maacho, a qualifié de « Sakawa » le travail et le rapport publié par la commission d’enquête Ejura.

La famille se sent trahie par le comité du juge Koomson ; accusant ainsi les membres de travailler pour leur intérêt paroissial.

Le porte-parole de la famille endeuillée, Abdul Nafiu Mohammed, est d’avis que le Comité était malicieux dans ses recommandations et sa conclusion.

Le comité de trois membres a conclu dans son rapport que l’activisme de Kaaka sur les réseaux sociaux n’était pas lié à sa mort.

Selon le rapport, la mort de Kaaka était plus liée à une querelle familiale qu’à sa vie sociale.

Mais le porte-parole de la famille, Abdul Nafiu Mohammed, a déclaré que la conclusion du comité était politiquement machinée.

Il a observé que la famille envisage une action en justice.

“Nous savions qu’aucun meilleur travail ou recommandation ne viendrait de ce comité, nous appelions donc à une commission indépendante et non à ce comité politique conçu qui ne faisait que blâmer la famille de Kaaka”, a-t-il noté.

En ce qui concerne l’indemnisation recommandée, il a déclaré que soutenir les familles touchées avec de l’argent était le moins attendu.

Le chef de famille de feu Abdul-Nasir Yusif, Abdulai Abubakar, a également déclaré que la famille ne demandait pas d’argent à titre d’indemnisation, mais souhaitait plutôt que justice soit rendue.

Il a déclaré que les auteurs devraient être traduits en justice pour dissuader les agents de sécurité d’agir en toute impunité.

Il a demandé pourquoi l’armée a utilisé des balles réelles pour désespérer des manifestants alors que leurs activités étaient constitutionnelles.

Il a expliqué que la manifestation était en solidarité avec le défunt militant qui voulait voir le développement dans la région.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un homme accusé d’avoir violé une femme dans un train bondé a été libéré de la détention de l’immigration, jamais expulsé
NEXT Ghana : « Ne refusez pas aux adolescents le droit à des informations sur la santé sexuelle et reproductive »
----