L’ONU déclare que l’Éthiopie n’a pas le droit d’expulser 7 fonctionnaires de l’ONU

Publié : 1 oct. 2021 / 13:02 HAE
/ Mis à jour: 1 oct. 2021 / 13:02 HAE

NATIONS UNIES (AP) – Les Nations Unies ont informé l’Éthiopie vendredi qu’elles n’avaient aucun droit légal d’expulser sept responsables de l’ONU qu’elles accusaient de “s’ingérer” dans les affaires du pays.

Le porte-parole adjoint de l’ONU, Farhan Haq, a déclaré qu’une note diplomatique envoyée à la mission éthiopienne de l’ONU et transmise au président éthiopien Abiy Ahmed lors d’un appel téléphonique avec le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a déclaré la “position juridique de longue date” de l’ONU selon laquelle la doctrine de déclarer quelqu’un “persona non grata » — ou importun — ne s’applique pas au personnel de l’ONU.

La doctrine de déclarer quelqu’un persona non grata s’applique entre les États, a-t-il déclaré. « Nous ne sommes pas un État.

L’Éthiopie a annoncé les expulsions jeudi, donnant aux sept responsables 72 heures pour partir, alors que la pression augmente sur le gouvernement suite à son blocus meurtrier de la région du Tigré.

L’annonce semblait être la décision la plus dramatique du gouvernement de restreindre l’accès humanitaire à la région de 6 millions de personnes après près d’un an de guerre. L’ONU est devenue de plus en plus franche alors que le flux de fournitures médicales, de nourriture et de carburant a été presque interrompu.

Source

LONU déclare lÉthiopie pas droit dexpulser fonctionnaires lONU

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Notebook – Vitesse v Spurs
NEXT Le moteur économique du Canada a calé en juillet alors que le PIB s’est à nouveau contracté
----