Ghana : un footballeur arrêté pour arnaque au recrutement de policiers

Ho — Un FOOTBALLEUR qui serait à l’origine de la récente fausse publication sur Facebook, créée au nom du commandant de la police régionale de la Volta, le commissaire adjoint de police (DCOP) Edward Oduro Kwateng proposant d’aider les candidats au recrutement du service de police du Ghana, a été arrêté .

Le suspect, Frank Fenuku Junior, 21 ans, a été arrêté lundi au carrefour Adentan Zongo à Accra.

L’officier des affaires publiques de la police régionale de la Volta, le surintendant adjoint de la police (DSP), Effia Tenge, a divulgué ces informations au Ghanaian Times, à Ho, hier.

Elle a déclaré que le 14 septembre de cette année, trois personnes avaient été arrêtées pour la publication frauduleuse de recrutement de policiers sur Facebook.

DSP Effia Tenge a déclaré que des enquêtes plus approfondies sur l’affaire ont révélé que la carte SIM utilisée pour l’escroquerie était en possession de Fenuku Junior.

Elle a indiqué qu’au cours de l’interrogatoire, le suspect a reconnu être le cerveau de la fausse publication Facebook, créée au nom du commandant de la police régionale de la Volta.

Fenuku Junior a également déclaré qu’il avait conspiré avec d’autres personnes pour escroquer des victimes sans méfiance, sous prétexte de leur allouer des « créneaux de protocole » dans le cadre de l’exercice de recrutement de la police, a déclaré DSP Tenge.

Elle a déclaré que de nombreuses victimes ont versé diverses sommes d’argent au suspect dans l’espoir d’être favorisées dans le recrutement policier en cours.

Fenuku Junior devait être traduit en justice devant la Cour de circuit de Ho au moment du dépôt de ce rapport.

Pendant ce temps, les autres suspects, Bernard Amenyah, 18 ans, Godsway Adzikah, 23 ans, et Godson Wemegah, 21 ans, ont été traduits en justice devant la Ho Circuit Court.

L’un d’eux a été placé en garde à vue pour réapparaître devant le tribunal hier, tandis que les deux autres ont été libérés sous caution pour aider la police dans les enquêtes.

DSP Tenge a déclaré que le commandement de la police régionale de la Volta restait déterminé à poursuivre les charlatans du recrutement et avait jusqu’à présent arrêté cinq suspects en lien avec des escroqueries de recrutement.

Elle a prié les personnes victimes de l’escroquerie de signaler leur cas à la police.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ghana : la FDA lance une campagne contre les faux médicaments de qualité inférieure
NEXT San Francisco In-N-Out s’arrête temporairement pour violation du mandat de vaccination
----