Les dossiers montrent un appel au téléphone de Greg Fertuck près d’une gravière où son ex-femme a disparu, selon un tribunal

Les dossiers montrent un appel au téléphone de Greg Fertuck près d’une gravière où son ex-femme a disparu, selon un tribunal
Les dossiers montrent un appel au téléphone de Greg Fertuck près d’une gravière où son ex-femme a disparu, selon un tribunal

Une trace d’empreintes électroniques laissées par le téléphone portable de Greg Fertuck le jour de la disparition de son ex-femme mène à une tour à portée de vue de la gravière où son camion et ses biens personnels ont été retrouvés, a déclaré un expert lors du procès pour meurtre au premier degré de Fertuck jeudi.

Les empreintes de pas, sous la forme d’enregistrements d’appels présentés lors du procès dans une salle d’audience de Saskatoon, montrent un appel entrant à son numéro de téléphone à 13 h 20 le 7 décembre 2015 – le jour où Sheree Fertuck, l’épouse de Greg, a été vue pour la dernière fois.

Cet appel a activé la tour Farrerdale, qui s’élève au-dessus des douces collines près de la gravière à l’est de Kenaston, en Saskatchewan, selon un rapport sur les dossiers préparé par l’ancien enquêteur de Telus Mobilité, Bruce Funk.

« L’appel dure une minute et 20 secondes », a-t-il témoigné devant la Cour du Banc de la Reine jeudi.

Bien que le corps de Sheree Fertuck n’ait jamais été retrouvé, son semi-camion a été retrouvé dans la gravière près de Kenaston le 8 décembre 2015, le lendemain de sa dernière vue.

L’accusation allègue que Greg a tiré sur Sheree à deux reprises lors d’une confrontation à la fosse, où elle travaillait, puis a déplacé son corps vers un autre endroit.

Greg Fertuck a plaidé non coupable à l’accusation de meurtre au premier degré.

Un appel entrant au numéro de téléphone de Greg Fertuck dans l’après-midi du 7 décembre 2015 a activé la tour Farrerdale, située à l’est le long de l’autoroute 15, après la gravière où le camion et les biens personnels de Sheree Fertuck ont ​​été retrouvés après sa disparition. (Cour du Banc de la Reine de la Saskatchewan)

Funk a témoigné au procès de Fertuck par vidéo de Vancouver jeudi. Son rapport de 11 pages détaillait les appels passés vers et depuis le téléphone de Greg entre 8h34 CST le 7 décembre 2015 et 12h08 CST le lendemain.

Lors d’un interrogatoire de six heures par la GRC en octobre 2017, Greg a admis à la police qu’il s’était rendu à la gravière le 7 décembre.

Il a dit qu’il avait reçu un appel sur son téléphone près de la gravière ce jour-là d’un agent de la Commission des accidents du travail.

Funk a déclaré dans son témoignage que les enregistrements d’appels ne montrent pas d’adresses, d’intersections ou d’entreprises spécifiques. Au contraire, les appels activent les tours de téléphonie cellulaire, ce qui permet aux analystes d’extrapoler les mouvements d’un téléphone.

Dans le cas de Greg, le téléphone a déclenché des tours dans le quartier où il habitait, puis près de l’endroit où il s’est rendu en physiothérapie, puis près de la gravière de Kenaston et enfin près de Clavet, au sud-est de Saskatoon.

La séquence correspond généralement aux mouvements que Fertuck a déclarés à la GRC lors de son entrevue de 2017.

Dans cette interview, Fertuck a d’abord vigoureusement nié avoir été à la gravière le 7 décembre, mais a admis plus tard qu’il y était après que le sergent d’état-major de la GRC. Charles Lerat l’a confronté à des preuves qui reliaient son téléphone portable à une tour près de la fosse.

Le procès de Fertuck, qui a débuté le 7 septembre, se poursuit vendredi. Le juge Richard Danyliuk préside le procès réservé aux juges.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le CDC pousse les femmes enceintes à se faire vacciner – 9NEWS
NEXT Les autorités sanitaires de la Colombie-Britannique annoncent 714 nouveaux cas de COVID-19, 11 décès
----