L’Association canadienne de pipelines d’énergie cessera ses activités d’ici le 31 décembre

L’Association canadienne de pipelines d’énergie cessera ses activités d’ici le 31 décembre
L’Association canadienne de pipelines d’énergie cessera ses activités d’ici le 31 décembre

Le tuyau du pipeline Trans Mountain est déchargé à Edson, en Alberta, sur cette photo d’archive du 18 juin 2019.

JASON FRANSON/La Presse Canadienne

La plus grande association canadienne de l’industrie pipelinière, qui existe depuis près de 30 ans, cessera ses activités d’ici la fin de l’année.

Dans un courriel envoyé aux membres mercredi, obtenu par The Globe and Mail, le vice-président de l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA), Jim Campbell, a déclaré que le conseil d’administration “a pris la décision difficile de se retirer”. Il a déclaré que la LCPE se terminerait d’ici le 31 décembre.

L’association représente les principales sociétés pipelinières qui transportent la majorité du gaz naturel et du pétrole brut produits au Canada vers les marchés nord-américains. Ses membres ont livré plus de 4 500 milliards de pieds cubes de gaz naturel et 1,3 milliard de barils de pétrole brut en 2020, selon le plus récent rapport de l’industrie de la CEPA, publié mercredi.

L’histoire continue sous la publicité

Les membres de CEPA comprennent ATCO, TC Energy et Plains Midstream Canada ULC. Il comprend également Trans Mountain Corp., qui construit l’agrandissement du pipeline Trans Mountain acheté par le gouvernement fédéral.

Bien qu’il s’agisse traditionnellement d’une organisation centrée sur les combustibles fossiles, les membres de CEPA ont intensifié le transport d’hydrogène, de gaz naturel renouvelable et de biocarburants ces dernières années.

Dans son courrier électronique, M. Campbell a déclaré que diverses réunions du groupe de travail sur la LCPE se dérouleraient comme prévu et que la réunion du quatrième trimestre comprendrait «toutes les discussions finales à l’appui d’une conclusion ordonnée».

Dans le rapport de mercredi sur l’industrie, le président et chef de la direction de CEPA, Chris Bloomer, a déclaré que l’activité dans le secteur représentait “une dynamique qui se construit pour un avenir énergétique diversifié – un avenir où les pipelines continueront de fournir l’énergie dont vous avez besoin de la manière la plus sûre et la plus responsable”.

La décision de dissoudre la LCPE intervient alors que le secteur énergétique de l’Alberta et le gouvernement de la province célébraient l’achèvement du pipeline de remplacement de la canalisation 3 d’Enbridge. Le projet a doublé la capacité d’exportation de la ligne à 760 000 barils par jour, à partir du 1er octobre.

CEPA n’a pas immédiatement fourni de commentaire au Globe vendredi matin.

Plus à venir

L’histoire continue sous la publicité

Votre temps est précieux. Recevez la newsletter Top Business Headlines dans votre boîte de réception le matin ou le soir. Inscrivez-vous aujourd’hui.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Covid : Pourquoi les cas au Royaume-Uni sont-ils si élevés ? – Nouvelles de la BBC
NEXT Le moteur économique du Canada a calé en juillet alors que le PIB s’est à nouveau contracté
----