Des civils tués par erreur en Somalie – Prensa Latina

Le comité d’enquête, mis en place par la mission, a déclaré que malheureusement les victimes ont été tuées le 10 août lors d’une opération dans la ville de Golwein, de sorte que la conduite du personnel impliqué est en cours d’évaluation, selon un communiqué de l’AMISOM.

Après avoir signalé que les responsables des meurtres seraient tenus responsables de leur comportement, la source a déclaré que ces personnes ont été tuées en raison d’une violation présumée des règles d’engagement de l’organisation de rétablissement de la paix.

Il a également rapporté qu’ils ont été tués alors que les forces ougandaises patrouillaient la route qui relie Beldamin et Golwein, après un affrontement armé avec des combattants pris en embuscade du groupe islamiste radical Al-Shabab.

Le 12 octobre, le chef de l’organisation de rétablissement de la paix, l’ambassadeur Francisco Mandeira, a souligné la contribution des troupes ougandaises et d’autres pays à la sécurisation de la paix et de la stabilité en Somalie.

L’AMISOM, qui aide à protéger les infrastructures clés en Somalie, notamment les aéroports et les ports maritimes, est composée de soldats d’Ouganda, du Burundi, de Djibouti, du Kenya et d’Éthiopie, déployés dans les régions méridionales et centrales de ce pays, selon le gouvernement. sources.

jg/aph/mgt/obf

Source

Des civils tués par erreur Somalie Prensa Latina

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Coupe du monde de hockey junior masculin : l’Inde vise une victoire sur la Pologne pour se qualifier pour les quarts de finale | Nouvelles du hockey
NEXT Les personnes non vaccinées sont plus susceptibles d’attraper COVID-19, mais de combien ? La réponse a changé ces derniers mois.
----