Breaking news
NBA Top 10 des jeux de la nuit | 4 décembre 2021 – NBA -

Un musicien s’agenouille à la télévision en direct pour implorer la libération de Shatta, Medikal

Le chanteur ghanéen, Keche Joshua, a supplié le service de police du Ghana de faire preuve de compassion envers ses collègues musiciens, Shatta Wale et Medikal en facilitant leur libération.

Son appel passionné a eu lieu alors qu’il était interviewé le Showbiz maintenant sur la chaîne Joy Prime vendredi.

Le chanteur, connu dans la vraie vie sous le nom de Joshua Kojo Ampah, s’est agenouillé lors de l’émission de télévision en direct tout en reconnaissant que Shatta Wale est «l’une des personnes les plus douces que vous ayez jamais rencontrées. [in the music industry].

Tout en admettant que le duo a peut-être enfreint la loi par leurs actions, il a appelé la police à tempérer la justice par la clémence.

« Quand il s’agit de la loi, nous devons respecter la loi. La loi fonctionne, ils font leur truc. Pour être honnête, en ce qui concerne l’industrie dans laquelle nous sommes, Shatta Wale est l’une des personnes les plus adorables que vous ayez jamais rencontrées. Et je sais depuis le premier jour qu’il n’a jamais fait cela pour blesser qui que ce soit ou apporter quoi que ce soit.

« La seule chose que nous puissions faire est de plaider. Nous supplions, je suis à genoux et nous supplions qu’ils essaient de pardonner à nos frères, en parlant de Medikal, Shatta Wale et des autres », a-t-il exhorté.

Il a en outre exhorté les autres musiciens à mesurer leurs actes et leurs paroles parce que les gens les traitent avec dignité dans la société.

“Une personne normale peut tout faire et elle serait comme l’oublier, mais quand vous faites quelque chose maintenant, cela devient un problème.”

“Nous faisons beaucoup pour avoir un impact sur la vie des gens, nous devons donc faire attention à nos paroles, à notre apparence et à tout parce que nous sommes des célébrités”, a-t-il noté.

Fond

Le rappeur Medikal a été placé en détention provisoire pendant cinq jours.

C’est la conclusion à laquelle est parvenu un tribunal de circuit d’Accra le vendredi 22 octobre, après que le musicien a été arrêté pour avoir brandi une arme à feu sur les réseaux sociaux.

L’artiste, né Samuel Adu Frimpong, a été inculpé d’exposition illégale d’armes et de munitions pour laquelle il a plaidé non coupable.

Son arrestation jeudi est intervenue quelques heures seulement après que son compagnon et ami de l’industrie, Shatta Wale, ait été placé en garde à vue pendant une semaine.

Le soi-disant roi du dancehall a été arrêté pour avoir diffusé de fausses nouvelles.

Il aurait fabriqué une histoire le lundi 18 octobre, selon laquelle il avait été abattu et avait été soigné, ce qui s’est avéré être un canular.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’université de Columbia renforce la sécurité après avoir poignardé un étudiant diplômé près du campus
NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----