Les dirigeants autochtones appellent l’appel d’Ottawa sur l’indemnisation des enfants un pas en arrière dans la réconciliation

Les dirigeants autochtones affirment que l’appel éventuel du gouvernement fédéral d’une décision ordonnant à Ottawa d’indemniser les enfants retirés de leur foyer est un pas en arrière dans la réconciliation.

« Je pense que parler ne coûte rien, je pense qu’en fin de compte, ce que nous voulons, c’est ce que chaque Canadien devrait exiger et c’est que les ordonnances du Tribunal canadien des droits de la personne soient respectées », Mary Teegee (Maaxw Gibuu), de la Nation Takla, et Le président des directeurs des services à l’enfance et à la famille autochtones de la Colombie-Britannique a déclaré à Global News.

Le gouvernement fédéral a annoncé vendredi qu’il suspendrait le litige pendant deux mois pour tenter de négocier un règlement d’ici décembre. Mais cela ne fera que prolonger le processus d’Ottawa pour tenir ses promesses, a déclaré Jessica Mikolayczyk, membre du conseil de bande de Gitanmaax.

Lire la suite:

L’indemnisation des enfants autochtones n’équivaut pas à la justice : chef de l’APN

L’histoire continue sous la publicité

« Ils prennent publiquement ces engagements envers les Canadiens, mais rien ne se passe sur le terrain et c’est ce que nous vivons dans nos communautés et c’est pourquoi les dirigeants doivent prendre les choses en main », a déclaré Mikolayczyk, faisant référence à un incident le 17 octobre lorsque des membres de sa communauté se sont mobilisés pour empêcher un travailleur social de ramener une fillette de six ans dans sa famille d’accueil.









12:29
Enseigner la vérité : pourquoi l’éducation doit être informée et dirigée par les peuples autochtones


Enseigner la vérité : pourquoi l’éducation doit être informée et dirigée par les peuples autochtones

Vendredi, un juge a décidé que l’enfant ne serait pas retiré de la Première Nation, estimant qu’il était dans son intérêt de rester près de son foyer familial et culturel, selon le groupe Gitanmaax.

Lire la suite:

«Nous étions tous solidaires»: Gitanmaax Band empêche un travailleur social de la Colombie-Britannique de saisir les jeunes

Cette décision est intervenue le jour même où Ottawa a déposé un avis selon lequel elle envisage de contester une décision lui ordonnant d’indemniser environ 54 000 enfants autochtones et leurs familles 40 000 $ par enfant, soit environ 2 milliards de dollars.

L’histoire continue sous la publicité

«Ce n’était rien d’autre qu’une pure déception. La décision initiale était en 2006, c’est 15 ans plus tard et le gouvernement se bat toujours contre ces dépôts. C’est très décourageant et cela ne montre aucun niveau d’engagement », a-t-elle déclaré.

“Emmener un enfant hors de la province et loin de son parent biologique n’est pas différent en ce qui concerne ce qui s’est passé dans le système des pensionnats.”

La décision d’Ottawa de poursuivre la bataille qui dure maintenant depuis 15 ans contre une décision visant à indemniser les enfants retirés de leur foyer en vertu de politiques discriminatoires va à l’encontre des engagements verbaux que le gouvernement a pris, a déclaré Teegee, notant que cela intervient lors d’un bilan national de la mort d’enfants dans les pensionnats qui fonctionnaient jusqu’en 1996 et alors que le premier ministre exhorte les Canadiens à soutenir les survivants.

Lire la suite:

«La bonne décision»: le juge décide que la fille de Gitanmaax ne sera pas retirée de la Première nation de la Colombie-Britannique

« La réconciliation, ce n’est jamais devoir s’excuser deux fois, et vous y pensez il y a environ quelques semaines, lorsque Trudeau disait : « Je suis désolé d’être allé à Tofino au lieu d’être à la première Journée nationale pour la vérité et la réconciliation, a-t-il dit désolé. plusieurs fois », a-t-elle déclaré.

Les pourparlers devraient commencer lundi entre les dirigeants autochtones et le gouvernement fédéral et si un règlement n’est pas conclu, ils se retrouveront devant les tribunaux, mais Teegee dit qu’elle garde espoir.









1:22
Le gouvernement fédéral fait appel de la décision d’indemniser les enfants autochtones


Le gouvernement fédéral fait appel de la décision d’indemniser les enfants autochtones

« Quand vous avez un système et une bureaucratie tellement ancrés dans une mentalité coloniale, il faudra beaucoup de temps pour changer cela, donc je pense qu’il y aura du changement mais ce ne sera pas parce qu’ils le veulent, c’est parce qu’ils vont être forcés de le faire, et c’est pourquoi nous continuons à retourner devant les tribunaux.

L’histoire continue sous la publicité

Jusqu’à ce que le gouvernement fédéral s’engage à respecter ses engagements, les dirigeants autochtones continueront d’intervenir pour protéger leurs enfants de la meilleure façon possible, a déclaré Mikolayczyk.

Lire la suite:

Ottawa suspend l’appel du tribunal déposé sur l’indemnisation des Autochtones et s’efforcera de conclure un accord

« Nous continuerons à protéger nos enfants dans nos communautés », a-t-elle déclaré.

Teegee a ajouté que chaque Canadien a un rôle à jouer pour garantir que justice soit rendue aux enfants et à leurs familles qui ont été discriminés par les politiques gouvernementales et souffrent en raison du financement inadéquat du système de protection de l’enfance.

« Il faut penser au Canada sur le marché international, ce phare des droits de la personne, a-t-elle dit.

« Et chez nous, nous n’avons même pas les droits humains fondamentaux respectés par le gouvernement. Il incombe vraiment aux Canadiens de réagir et de dire que vous devez faire ce qu’il faut pour ce pays. »

© 2021 Global News, une division de Corus Entertainment Inc.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Voici quelques magnifiques images de la dernière éclipse solaire de 2021, World News
NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----