Éthiopie : Mise à jour – Le Conseil d’État d’Amhara déclare l’état d’urgence, y compris le couvre-feu dans toute la région et la suspension des activités des institutions de l’État

Addis-Abeba – Le Conseil d’État régional national d’Amhara, lors de sa 6e réunion d’urgence de la première année, tenue aujourd’hui, a déclaré un décret d’urgence en neuf points qui comprend la suspension des activités régulières de toutes les institutions gouvernementales dans l’État et le couvre-feu à l’échelle de l’État.

Ce qui suit est la traduction du décret d’urgence en neuf points du Conseil d’État d’Amhara

Parce qu’il est impossible de surmonter cette menace pour notre existence même avec le seul système normal d’application de la loi ; le Conseil d’État régional national d’Amhara a adopté les résolutions d’urgence suivantes :

1 – Tout en maintenant la nécessité de fournir des services réguliers basés sur l’évaluation, le Conseil a décidé que toute institution gouvernementale devrait mettre fin à ses services réguliers, notamment budgétaires et se concentrer sur les enjeux qui mettent en péril notre campagne de survie.

2 – Tous les véhicules du gouvernement devraient être amenés à un seul centre de rassemblement pour être utilisés dans la campagne de survie.

3 – Les propriétaires de tout véhicule privé à assumer leurs responsabilités en mettant à disposition leurs véhicules chaque fois que cela est nécessaire à la réussite de la campagne.

4- Le leadership à différents niveaux doit organiser et conduire le peuple en première ligne ; des poursuites judiciaires et administratives seront engagées contre ceux qui ne s’y conformeront pas.

5 – Toutes les armes gouvernementales et privées seront utilisées pour la campagne de survie. Nonobstant cela, si un résident armé de la région refuse de participer à la campagne de survie pour quelque raison que ce soit, il ou elle doit confier ses armes au gouvernement ou les transférer aux membres valides et sains de la famille ou à d’autres personnes de la communauté. pour l’utilisation dans la campagne.

Inscrivez-vous gratuitement aux newsletters AllAfrica

Recevez les dernières actualités africaines directement dans votre boîte de réception

Succès!

Presque fini…

Nous devons confirmer votre adresse e-mail.

Pour terminer le processus, veuillez suivre les instructions dans l’e-mail que nous venons de vous envoyer.

Erreur!

Un problème est survenu lors du traitement de votre soumission. Veuillez réessayer plus tard.

6 – La direction à tous les niveaux doit faire tout ce qui est nécessaire pour faciliter l’approvisionnement et la fourniture de la logistique et des services nécessaires à la campagne de survie et rendre la campagne efficace.

7 – Tout résident de la région qui n’est pas impliqué dans la campagne de survie doit être organisé dans chaque zone pour assurer la sécurité de la zone, surveiller les étrangers et les infiltrés et les remettre aux forces de l’ordre et faire leur part pour la survie campagne.

8 – Les forces de sécurité prendront les mesures nécessaires à tout stade de l’opération contre toute personne ou tout groupe qui entrave les activités de la campagne de survie pour assurer le succès de la campagne.

9 – À l’exception des établissements pour fournir divers services, il est interdit d’opérer dans toutes les villes après 20h00 heure locale.

Les détails de la mise en œuvre de ces neuf décisions contraignantes seront déterminés par la directive de mise en œuvre du département régional de campagne de l’État. COMME

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Ghana et l’Afrique du Sud espèrent s’associer pour produire des vaccins
NEXT Où trouver votre résumé annuel et vos listes de lecture
----