La BAD et le Secrétariat de la ZLECAf s’associent pour stimuler l’industrie

Partagez-le avec plus de personnes !

Dr. Akinwumi Adesina

Le président du Groupe de la Banque africaine de développement, le Dr Akinwumi A. Adesina, a déclaré que la Banque intégrera la zone de libre-échange continentale africaine dans ses stratégies d’intégration nationale et régionale.

En recevant le secrétaire général de la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCTA), Wamkele Mene, à Abidjan le 29 octobre, le Dr Adesina a déclaré que « la mise en œuvre de la zone de libre-échange deviendra un élément clé du programme de prêt de la Banque. Nous voulons avoir une masse critique d’investissements alignés sur la ZLECAf.

Le Dr Adesina a déclaré que la Banque soutiendrait le Secrétariat de l’AfCTA dans la mise en œuvre de ses divers axes de travail commerciaux et industriels.

« Nous avons la responsabilité de veiller à ce que la zone de libre-échange continentale africaine soit un pôle industriel. La zone devrait devenir une zone de fabrication, pas seulement de commerce », a souligné le Dr Adesina.

Il a déclaré que la Banque travaillerait en étroite collaboration avec le Secrétariat de l’AfCTA pour s’assurer que l’Afrique produit à grande échelle.

“Nous avons besoin d’une grande zone de fabrication industrielle qui génère des revenus et rivalise à l’échelle locale et mondiale”, a déclaré le chef de la Banque africaine de développement.

Le Dr Adesina a assuré le chef de l’AfCTA du soutien à long terme de la Banque à l’initiative continentale.

Il a déclaré qu’il fournirait un soutien institutionnel, en particulier dans les domaines de l’industrialisation, des finances, des infrastructures et de la logistique.

M. Mene a déclaré que le Secrétariat aiderait les États membres à éliminer les barrières commerciales pour stimuler le commerce intra-africain. « Mais nous ne pouvons pas le faire sans le soutien de la Banque africaine de développement », a-t-il déclaré, expliquant … « nous serions simplement une plaque tournante commerciale sans véritable production ».

Le chef de la ZLECAf a déclaré que la zone de libre-échange continentale africaine offrait à l’Afrique une excellente occasion de développer l’infrastructure nécessaire pour soutenir le commerce et profiter aux petites et moyennes entreprises.

Il a sollicité le soutien continu de la Banque. « Nous voulons que l’initiative se déroule comme une initiative africaine soutenue par nos chefs d’État et nos institutions de financement du développement », a déclaré M. Mene.

La Banque et le Secrétariat doivent mettre sur pied un forum sur l’industrialisation en Afrique pour un soutien plus ciblé de la Banque. « Nous voulons nous assurer que les industries émergent de manière plus structurée en Afrique », a déclaré le président de la Banque africaine de développement.

Les deux dirigeants ont convenu de rédiger un protocole d’accord pour renforcer leur relation et faciliter une collaboration efficace.

Le Fonds africain de développement, l’organe de prêt concessionnel du groupe de la Banque, a apporté son soutien à l’établissement du Secrétariat de la ZLECAf à Accra, au Ghana, grâce à une subvention institutionnelle de 5 millions de dollars à l’Union africaine.

Plusieurs hauts responsables de la Banque ont participé à la réunion de vendredi, dont le premier vice-président Bajabulile « Swazi » Tshabalala, le vice-président du développement régional, de l’intégration et de l’exécution des affaires Khaled Sherif, le vice-président du secteur privé, des infrastructures et de l’industrialisation Solomon Adegbie-Quaynor, Conseiller spécial du Président sur l’industrialisation, le professeur Banji Oyelaran-Oyeyinka, et directeur du Département du développement industriel et commercial, Abdu Mukhtar.

Source : GNA

Partagez-le avec plus de personnes !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les prix des logements australiens continueront d’augmenter et c’est vraiment déprimant pour ceux qui espèrent entrer sur le marché | Greg Jéricho
NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----