Adopter des mécanismes alternatifs de règlement des différends pour résoudre les conflits

Adopter des mécanismes alternatifs de règlement des différends pour résoudre les conflits
Adopter des mécanismes alternatifs de règlement des différends pour résoudre les conflits

Le président du Comité de dialogue inter-partis d’Akatsi Sud (PIDC), le révérend Forestone Francis Korshie Tsigli, dans sa remarque, a remercié le NCCE et le ministère de la Sécurité nationale pour avoir fourni une plate-forme importante telle que le PIDC pour dialoguer sur la voie à suivre sur le de nombreux cas signalés d’enlèvements, de meurtres rituels, de vols à main armée, de violence hormonale et d’activités du mouvement sécessionniste et des groupes d’autodéfense au Ghana, car cela devient de plus en plus une menace pour la sécurité nationale.

Le révérend Tsagli a ajouté que toutes les parties prenantes et en particulier les partis politiques ont un rôle important à jouer pour promouvoir la cohésion nationale et la coexistence pacifique.

Le directeur municipal du NCCE pour Akatsi Sud, le révérend Vincent Adzika, dans son discours d’ouverture, a déclaré que l’extrémisme violent et le terrorisme se rapprochent plus de nous en tant que pays que nous ne pouvons l’imaginer, et la nécessité pour tous les citoyens d’être conscients de leur environnement immédiat et signaler toute activité suspecte à l’institution appropriée.

Le révérend Adzika a ajouté que le système juridique du Ghana encourage l’adoption de mécanismes alternatifs de règlement des différends (ADR) pour résoudre les conflits entre les citoyens. L’adoption de l’ADR contribuera à réduire le nombre d’affaires actuellement devant nos tribunaux. Il a mentionné la loi sur les tribunaux de 1993 (ACT 459), la loi sur le règlement alternatif des différends de 2010 (ACT 798) et la loi sur le Conseil national de la paix de 2011 (ACT 818) pour étayer son point de vue.

Le directeur régional adjoint de la Volta du NCCE, M. Oral-Robert Amenyo, a déclaré que la plate-forme du Comité de dialogue interpartis (PIDC) est l’un des programmes phares du NCCE visant à promouvoir la paix et à résoudre les conflits avant qu’ils ne dégénèrent.

En tant qu’organe fédérateur, M. Amenyo a déclaré que le PIDC fournit une plate-forme aux principales parties prenantes pour s’engager avec les partis politiques afin d’améliorer le progrès et la stabilité politiques, économiques et sociaux.

M. Micheal Tormeti, directeur municipal de la CHRAJ, a insisté auprès du participant sur la pertinence de la loi sur l’ordre public de 1994 (ACT 491) dans tous nos événements spéciaux. Il a ajouté que cette loi vise à protéger les organisateurs et les participants d’événements spéciaux et le grand public, et que le respect de la loi sur l’ordre public de 1994 (ACT 491) contribuera à réduire, voire à éliminer les dommages et les pertes de vie lors de tels événements.

M. Godwin Nornoo, l’agent municipal de lutte contre la criminalité, a déclaré que dans la plupart des cas, le recrutement de groupes sécessionnistes et extrémistes se fait principalement dans les zones rurales, et la plupart du temps, nos jeunes sont induits en erreur par de tels groupes.

Il a ajouté que les lois du pays interdisaient de tels groupes sécessionnistes et extrémistes. Quiconque assiste à leurs réunions et contribue de quelque manière que ce soit à leur existence est criminel et puni par la loi.

La directrice municipale de la commission électorale, Mme Akorfa Buabasa Asamoah, a remercié les citoyens d’Akatsi Sud d’être respectueux des lois et d’avoir largement appliqué toutes les connaissances civiques qu’ils acquièrent quotidiennement sur le processus électoral 2016, a exhorté tous les citoyens à participer au le maintien et la promotion de l’atmosphère politique pacifique actuelle dans la municipalité.

La réunion du PIDC avait pour thème : « Autonomiser les Ghanéens à défendre la cohésion nationale et la participation inclusive » et fait partie de la campagne de sensibilisation du NCCE et du ministère de la Sécurité nationale sur la cohésion nationale et la participation inclusive à la gouvernance. Les partis politiques présents à la réunion ont promis leur soutien à la cohésion nationale et à la coexistence pacifique.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Grealish s’ouvre sur l’échec du transfert de Man Utd, qualifie le mouvement de Man City de “gagnant-gagnant”
NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----