L’UG-UTAG condamne l’affrontement entre les étudiants de la salle Commonwealth et Sarbah et appelle à une enquête sur l’incident

La section de l’Université du Ghana de l’Association des professeurs d’université du Ghana (UTAG) a condamné sans équivoque l’affrontement entre les étudiants du Commonwealth et de Mensah Sarbah à la suite des élections du SRC de vendredi dernier.

Selon l’Association, « En tant que communauté universitaire, nous avons une tolérance zéro pour tous les actes d’anarchie et condamnons donc sans équivoque l’affrontement inutile entre les étudiants des deux salles. L’environnement d’apprentissage doit être un environnement de civilité, de paix et de cordialité.

L’UG-UTAG a exprimé sa plus grande déception face à l’incapacité des étudiants à répondre à leurs inquiétudes concernant le second tour présidentiel du Conseil représentatif des étudiants (SRC) et a plutôt recouru au hooliganisme et au vandalisme.

«Nous exhortons donc tous les étudiants à recourir à des règles établies pour traiter tous les griefs plutôt que de se faire justice eux-mêmes et de se livrer à des actes d’anarchie pour régler des comptes.

La déclaration publiée par l’UG-UTAG a félicité l’Unité de sécurité pour avoir agi rapidement dans la gestion de la situation et demandé le renforcement nécessaire pour maîtriser le problème.

“Tout en avertissant les étudiants de renoncer à tout acte d’anarchie, nous appelons notre unité de sécurité et toutes les autorités compétentes en charge des affaires étudiantes à l’Université à être proactives dans la collecte des renseignements nécessaires, pour réprimer de tels actes d’anarchie avant qu’ils ne se produisent”, la déclaration lue.

Le groupe a en outre appelé le doyen des étudiants et la direction de l’Université du Ghana à “sonder l’affrontement et à prendre des mesures disciplinaires punitives contre tous les chefs de file et ceux reconnus coupables de tels actes d’anarchie”.

Ci-dessous la déclaration complète

  1. Notre attention a été attirée sur l’affrontement entre les étudiants de Commonwealth Hall et Mensah Sarbah Hall de l’Université du Ghana le vendredi 29 octobre 2021, à la clôture des scrutins du second tour présidentiel du Conseil représentatif des étudiants (SRC). Les preuves sur les lieux montrent des jets de pierres, des bouteilles brisées et le vandalisme de véhicules autour de l’enceinte du SRC Union Building.
  1. En tant que communauté universitaire, nous avons une tolérance zéro pour tous les actes d’anarchie et condamnons donc sans équivoque l’affrontement inutile entre les étudiants des deux salles. L’environnement d’apprentissage doit être un environnement de civilité, de paix et de cordialité.
  2. Nous exhortons donc tous les étudiants à recourir à des règles établies pour traiter tous les griefs plutôt que de se faire justice eux-mêmes et de se livrer à des actes d’anarchie pour régler des comptes.
  3. Nous félicitons l’Unité de sécurité de l’Université d’avoir agi rapidement dans la gestion de la situation et d’avoir appelé au renforcement nécessaire pour maîtriser la situation.
  4. Tout en avertissant les étudiants de s’abstenir de tout acte d’anarchie, nous appelons notre unité de sécurité et toutes les autorités compétentes en charge des affaires étudiantes à l’Université à être proactives dans la collecte des renseignements nécessaires, pour réprimer de tels actes d’anarchie avant qu’ils ne se produisent.
  5. Enfin, nous appelons le doyen des étudiants et la direction de l’université à enquêter sur l’affrontement et à prendre des mesures disciplinaires punitives contre tous les chefs de file et ceux reconnus coupables de tels actes d’anarchie.
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les chances de fermeture augmentent alors que les conservateurs poussent les dirigeants du GOP sur les vaccins et les mandats de test
NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----