Breaking news

Ghana : le président dirige la délégation du Ghana à la 26e Cop26 en Écosse

Glasgow – Le président Nana Addo Dankwa Akufo-Addo dirige la délégation du Ghana à la 26e Conférence des Parties des Nations Unies sur les changements climatiques (COP26) qui s’est ouverte hier à Glasgow, en Écosse.

Il rejoindra le Sommet des dirigeants mondiaux, une session spéciale de l’événement de 12 jours, où des présidents et des personnalités mondiales s’exprimeront sur la manière d’accélérer l’action vers les objectifs de l’Accord de Paris et de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

Le président Akufo-Addo qui a quitté le Ghana hier, selon un communiqué de la présidence, ferait une déclaration sur la position du Ghana sur le changement climatique, ainsi que les mesures mises en place pour lutter contre la menace qu’il représente.

Il ferait également trois déclarations distinctes sur les efforts déployés par le Ghana pour protéger ses forêts et son océan, et participerait au Sommet sur l’accélération de l’adaptation en Afrique, qui se tiendra en marge de la COP 26.

Pendant son séjour à Glasgow, il tiendrait des réunions bilatérales avec Uhuru Kenyatta ; Président du Kenya ; Jonas Gahr Støre, Premier ministre de Norvège ; Robert Abela, Premier ministre de Malte ; Elizabeth Truss, députée, secrétaire d’État britannique aux Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement ; et Raphael Mariano Grossi, directeur général de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA).

Le président était accompagné de la ministre des Affaires étrangères, Shirley Ayorkor Botchwey; le ministre de l’Énergie, Matthew Opoku Prempeh, député ; le Ministre de l’Environnement, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation, Dr Kwaku Afriyie, ; le ministre des Terres et des Ressources naturelles, Samuel A. Jinapor, et des fonctionnaires de la présidence et du ministère des Affaires étrangères.

Le communiqué indique que le président Akufo-Addo retournera au Ghana le jeudi 4 novembre 2021 et qu’en son absence, le vice-président, Alhaji Dr Mahamudu Bawumia, agira à sa place, conformément à l’article 60 (8) de la Constitution. .

Plus de 30 000 délégués et 125 dirigeants mondiaux du monde entier ont convergé pour l’événement sur le thème « Garder 1.5 en vie ; s’assurer qu’il est encore possible de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degré”,

Co-organisé par le Royaume-Uni et l’Italie, il marque six ans depuis que 196 parties à la COP 21 tenue à Paris en 2015, ont adopté l’Accord de Paris, un traité international sur le changement climatique entré en vigueur en 2016.

En vertu de l’accord, toutes les parties, y compris le Ghana, sont tenues d’avoir des contributions déterminées au niveau national (CDN) pour lutter contre le changement climatique, s’adapter à ses effets et atteindre l’objectif commun de limiter le réchauffement climatique à moins de 2 degrés Celsius.

Inscrivez-vous gratuitement aux newsletters AllAfrica

Recevez les dernières actualités africaines directement dans votre boîte de réception

Succès!

Presque fini…

Nous devons confirmer votre adresse e-mail.

Pour terminer le processus, veuillez suivre les instructions dans l’e-mail que nous venons de vous envoyer.

Erreur!

Un problème est survenu lors du traitement de votre soumission. Veuillez réessayer plus tard.

La délégation du Ghana est également composée de négociateurs, d’experts en climat et dans les domaines connexes issus des ministères, départements et agences sectoriels et du milieu universitaire, notamment l’Agence de protection de l’environnement (EPA), le Conseil de la recherche scientifique et industrielle (CSIR), la Commission de l’énergie et d’autres fonctionnaires. .

Lors des réunions pré-COP26 à Accra, la ministre de l’Environnement, de la Science, de la Technologie et de l’Innovation, Dr Afriyie, a déclaré que le pays était prêt à tirer le meilleur parti de l’événement en collaborant avec ses homologues africains pour attirer le soutien nécessaire aux programmes d’atténuation et d’adaptation.

L’Afrique étant la plus touchée par l’impact du changement climatique malgré sa moindre contribution aux émissions mondiales, il a déclaré qu’il était important que le continent propose sa meilleure alimentation lors de la conférence afin qu’il obtienne un soutien.

« Nous nous rendons à la CoP avec certaines attentes, notamment pour attirer des investissements ; présenter ce que nous faisons en tant que pays sur le changement climatique et contribuer au discours mondial sur le changement climatique ;

“Je sais que nous avons une équipe solide qui sera à la hauteur et j’exhorte tout le monde à maintenir l’élan qui a commencé ici chez nous quand nous arriverons à Glasgow”, a-t-il déclaré.

Le directeur exécutif de l’EPA, le Dr Henry Kokofu, a déclaré que l’Agence continuerait de fournir un leadership technique sur le changement climatique, notant que le phénomène serait une autre pandémie si la communauté internationale n’agissait pas rapidement.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----