Ghana : le gouvernement va modifier la retenue à la source de 3 % sur les minerais non transformés

Le gouvernement est en train de modifier la retenue à la source de trois pour cent sur les minéraux précieux non transformés afin de lutter contre la contrebande d’or.

Le vice-ministre des Terres et des Ressources naturelles, George Mireku Duker, qui a divulgué cela, a expliqué que la disposition actuelle était devenue une motivation pour les marchands d’or à éviter les moyens formels et légaux pour échanger leur or dans le pays et faisaient plutôt passer le produit en contrebande vers d’autres pays voisins. pays d’exportation.

La situation, a-t-il dit, avait un impact négatif sur les revenus du gouvernement et a entraîné une baisse des statistiques sur l’or du pays, selon laquelle “si cela continue, le Ghana perdra sa position de premier producteur d’or en Afrique”.

Le vice-ministre s’exprimait à Accra vendredi dernier lors de la mise en place d’un comité de neuf membres pour lutter contre la contrebande d’or dans le pays.

Les membres du comité comprenaient des représentants des forces armées ghanéennes, du National Intelligence Bureau (NIB), du National Security Council, de la Ghana Revenue Authority (GRA), du Ghana Immigration Service (GIS), de la Ghana Boundary Commission (GHBC), de la Commission des minéraux et du ministère. des terres et des ressources naturelles.

Le comité devrait travailler directement sous la direction de la Precious Minerals Marketing Company Limited (PMMC).

Entre autres choses, M. Duker a déclaré qu’il y avait un besoin urgent d’un groupe de travail pour appliquer la loi actuelle afin d’arrêter la contrebande d’or dans le pays.

“Les gens font passer notre or en contrebande et nous devons travailler pour empêcher cela et c’est l’essence de cette réunion.

Inscrivez-vous gratuitement aux newsletters AllAfrica

Recevez les dernières actualités africaines directement dans votre boîte de réception

Succès!

Presque fini…

Nous devons confirmer votre adresse e-mail.

Pour terminer le processus, veuillez suivre les instructions dans l’e-mail que nous venons de vous envoyer.

Erreur!

Un problème est survenu lors du traitement de votre soumission. Veuillez réessayer plus tard.

La cause de cette contrebande est essentiellement la retenue à la source de trois pour cent imposée sur les minéraux précieux non transformés produits par les mineurs à petite échelle, que nous nous efforçons de faire modifier », a-t-il noté.

Il a déclaré que bien que le ministère ait entamé des discussions avec le cabinet pour que la loi sur la retenue à la source de trois pour cent soit amendée, il y avait un besoin urgent de moyens rapides pour arrêter la menace.

“Avant que cette loi ne soit modifiée, nous ne pouvons pas laisser les gens comploter et se cacher sous cette loi et continuer à faire de la contrebande et il est donc nécessaire que nous mettions en place des mesures pour lutter contre cette illégalité”, a souligné M. Duker.

Il a exhorté le comité à se préparer à la tâche qui l’attendait en disant “vous ne pouvez pas vous permettre d’échouer à cette tâche parce que le ministre du Secteur est déterminé à la mener à bien et le Ghana dépend de vous”.

Le sous-ministre a en outre assuré au comité que les portes du ministère étaient toujours ouvertes pour les soutenir avec toutes les ressources et la logistique nécessaires au bon déroulement de leurs opérations.

Le président du conseil d’administration du PMMC, Kiston Akomeng Kissi, a demandé aux services de sécurité de travailler main dans la main avec le ministère et le PMMC pour lutter contre la menace qui prive le pays des revenus dont il a tant besoin.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV SLS Solid Rocket Booster s’est déclenché pour tester une conception améliorée pour les futures missions Artemis de la NASA
NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----