Breaking news

Éthiopie – Rapport de situation sur la situation humanitaire dans le nord de l’Éthiopie, 1er novembre 2021 – Éthiopie

Éthiopie – Rapport de situation sur la situation humanitaire dans le nord de l’Éthiopie, 1er novembre 2021 – Éthiopie
Éthiopie – Rapport de situation sur la situation humanitaire dans le nord de l’Éthiopie, 1er novembre 2021 – Éthiopie

Points forts

  • Les combats auraient entraîné des déplacements à grande échelle depuis et autour de Dessie et Kombolcha.

  • De la nourriture, des abris d’urgence, de l’eau potable, des médicaments et des services de santé sont nécessaires de toute urgence.

  • La fourniture d’une aide humanitaire d’urgence aux personnes dans le besoin est entravée par l’insécurité.

  • L’électricité et les télécommunications auraient été coupées à Dessie et à Kombolcha depuis le 30 octobre.

  • Les partenaires humanitaires continuent de livrer et d’acheminer des secours dans la zone de South Wello et maintiennent une présence limitée dans la ville de Dessie.

Aperçu de la situation

On pense que les combats et les hostilités en cours à Dessie et Kombolcha à Amhara et dans leurs environs ont entraîné des déplacements à grande échelle et accru les besoins humanitaires. Au 30 octobre, des combats ont été signalés à Dessie. Des combats ont également été signalés dans la ville voisine de Komobolcha, à 20 kilomètres au sud-est de la capitale de la zone.

Des déplacements à grande échelle de personnes de Dessie et de Kombolcha, qui accueillaient déjà un grand nombre de déplacés internes arrivés des Woredas voisins de Habru et de Kutaber, ont été signalés. La grande majorité des personnes déplacées vivent avec la communauté d’accueil tandis que les autres vivent dans des centres collectifs surpeuplés, y compris des écoles.

L’acheminement de l’aide humanitaire d’urgence a été entravé par l’insécurité persistante ainsi que par la présence limitée des partenaires humanitaires. L’électricité et les télécommunications auraient été coupées à Dessie et à Kombolcha depuis le 30 octobre et les vols commerciaux à destination de Kombolcha auraient été suspendus depuis la mi-octobre.

Les personnes déplacées vivant dans les centres collectifs surpeuplés et les communautés d’accueil ont besoin de nourriture, d’eau potable, de services de santé et de kits d’hygiène et de dignité, selon les autorités régionales. Les groupes vulnérables, notamment les personnes ayant des besoins spéciaux, les personnes âgées, les enfants et les femmes enceintes et allaitantes, sont particulièrement vulnérables.

Préparation et réponse humanitaires

Le Programme conjoint d’opérations d’urgence (JEOP) a reçu des approbations pour fournir une assistance alimentaire à 500 000 personnes déplacées à Dessie et Kombolcha, et il existe des stocks alimentaires suffisants pour fournir un panier complet. Le PAM fournira un appui pour la livraison de produits aux points de distribution alimentaire.

En outre, les partenaires WASH ont distribué des fournitures WASH aux personnes déplacées à Dessie la semaine dernière, notamment plus de 3 000 seaux en plastique, 30 000 serviettes hygiéniques, 74 000 savon à lessive et 13 réservoirs d’eau en plastique d’une capacité de 10 000 litres chacun.

En septembre, le Fonds humanitaire éthiopien a alloué 7,1 millions de dollars américains pour la réponse dans la région d’Amhara afin de répondre aux besoins des personnes touchées par la crise du Tigré, y compris à Dessie.

Les contraintes liées à l’accès et à la présence humanitaire limitée doivent être levées afin d’intensifier la réponse dans les jours et les semaines à venir.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----