Breaking news

Sibangilizwe, fils du défunt vice-président Joshua Nkomo, nouveau président de Zapu

Sibangilizwe, fils du défunt vice-président Joshua Nkomo, nouveau président de Zapu
Sibangilizwe, fils du défunt vice-président Joshua Nkomo, nouveau président de Zapu

Par le correspondant de Bulawayo


Fils de feu le vice-président Joshua Nkomo, Sibangilizwe a été élu samedi nouveau président de Zapu lors d’un congrès électif chargé de drames tenu à Bulawayo.

Nkomo a obtenu 793 voix pour décrocher le poste le plus élevé, devenu vacant à la suite du décès du président du parti Dumiso Dabengwa en 2019.

Isaac Mabuka était le président par intérim depuis la mort de Dabengwa.

Les autres candidats au siège présidentiel étaient l’ancien secrétaire général du parti, Strike Mkandla, qui a obtenu 22 voix, tandis que Bernard Magugu, basé dans les Midlands, a réussi à obtenir 52 voix.

Au cours du congrès, six membres mécontents, dont un aspirant présidentiel, ont déposé une requête en urgence auprès de la Haute Cour de Bulawayo contre Nkomo et le parti pour arrêter le congrès.

Cependant, les requérants qui ont par la suite retiré la contestation judiciaire accusaient Nkomo et Zapu d’avoir violé la constitution du parti.

Au total, 898 bulletins de vote ont été émis pendant le congrès.

Derek Katsenga du Mashonaland East a été élu vice-président, battant Isabel Murambiwa et le porte-parole de ZIPRA Veterans Buster Magwizi.

L’ancien trésorier général du parti, Mark Mbayiwa, a été élu président national tandis que Future Msebele, basé en Afrique du Sud, est le nouveau trésorier général du parti.

S’exprimant après sa victoire, Nkomo a exhorté les membres du parti à rester unis et a promis de restaurer le parti à son ancienne gloire.

Le congrès a été reporté à plusieurs reprises en raison de la pandémie mondiale de Covid-19.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----