La COVID-19 a été plus meurtrière à Windsor-Essex que dans la plupart des régions de l’Ontario. Voici pourquoi

La COVID-19 a été plus meurtrière à Windsor-Essex que dans la plupart des régions de l’Ontario. Voici pourquoi
La COVID-19 a été plus meurtrière à Windsor-Essex que dans la plupart des régions de l’Ontario. Voici pourquoi

À Windsor-Essex, la pandémie a été plus meurtrière que presque n’importe quelle autre partie de l’Ontario, selon les statistiques provinciales.

Alors que les taux de mortalité sont en baisse par rapport à leur pic, COVID-19 continue de faire des victimes chaque semaine.

Selon les données, la région a enregistré plus de décès liés au COVID-19 par habitant que toute autre région, à l’exception de Toronto.

Le taux s’élève à 110 décès pour 100 000 habitants, contre 117 pour la capitale provinciale. Cela se traduit par une vie perdue pour mille habitants.

Au total, 464 personnes à Windsor-Essex sont décédées de la COVID-19 depuis le début de la pandémie.

Ils comprennent:

Le nombre de morts a fortement augmenté l’hiver dernier alors que la deuxième vague a dévasté les maisons de soins de longue durée et les maisons de retraite, faisant des centaines de morts localement et bien d’autres dans toute la province.

Une commission provinciale indépendante a découvert que des lacunes de plusieurs décennies au sein du système de soins de longue durée de l’Ontario, telles que le manque de personnel et le sous-financement, ont contribué au nombre de morts.

La question de savoir pourquoi le nombre de morts a été si élevé nécessite une enquête plus approfondie, a déclaré le Dr Shanker Nesathurai, médecin-hygiéniste par intérim de la région.

Mais Nesathurai avait quelques idées, suggérant que la composition démographique de la région et la population plus âgée pourraient jouer un rôle. Selon le recensement de 2016, 17,2 % des habitants de Windsor avaient 65 ans et plus, soit environ un point de pourcentage de plus que la moyenne nationale pour cette année-là.

Il s’est également demandé s’il pourrait y avoir une corrélation avec le statut socio-économique, qui est associé à de moins bons résultats pour la santé en général.

“C’est quelque chose que je pense qu’il vaut la peine d’explorer… est-ce une composante du nombre disproportionné de décès liés au statut économique et social de la communauté?” a-t-il déclaré lors d’un point de presse mercredi.

Le nombre élevé de morts reflète également le grand nombre de cas à Windsor-Essex, a-t-il déclaré.

“Windsor-Essex a eu un nombre disproportionné de personnes infectées, et donc vous vous attendriez à un nombre disproportionné de décès.”

La région a enregistré 20 400 cas depuis le début de la pandémie, malgré le fait que le médecin-hygiéniste ait mis en œuvre à plusieurs reprises des restrictions de santé publique locales supplémentaires supérieures aux directives de l’Ontario tout au long de la pandémie, et un déploiement accéléré des vaccins COVID-19.

Nicole Dupuis, directrice générale de l’unité de santé publique, a déclaré que la région a des taux plus élevés de maladies chroniques, notamment le cancer et les maladies cardiovasculaires, qui sont des facteurs de risque.

« Nous avons un fardeau de maladies chroniques plus élevé que celui de la province. »

Combattre la quatrième vague

Avec la disponibilité des vaccins, le nombre de décès dus au COVID-19 n’a pas depuis approché les niveaux observés lors de la deuxième vague. Mais il reste de quoi s’inquiéter.

Le Dr Ian Mazzetti, médecin en soins intensifs et chef de la médecine à l’hôpital régional de Windsor, a déclaré que la quatrième vague de la pandémie avait mal commencé.

Depuis début septembre, 25 personnes sont décédées après avoir contracté COVID-19 – l’équivalent d’un décès environ tous les 2,5 jours.

Il pense que le taux de vaccination inférieur de la région, qui est de 81 % mais est à la traîne du reste de la province depuis des mois, est l’un des facteurs.

Il appelle les résidents à retrousser leurs manches afin de réduire considérablement leurs chances de se retrouver à l’hôpital.

« Le risque de contracter le COVID-19 est environ six fois plus élevé [if you’re unvaccinated],” il a dit.

“Si vous contractez COVID-19, vous avez environ 11 fois plus de chances d’être hospitalisé, 11 fois plus de chances de vous retrouver dans l’unité de soins intensifs avec un gars comme moi qui s’occupe de vous”, a-t-il déclaré.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les diapositives marketing de Pixel Watch présentent un design incroyablement élégant – Phandroid
NEXT C’est bien de voir Ajaz Patel affronter les batteurs indiens : Dinesh Karthik – Cricbuzz
----