Le procureur général déclare que le Parlement n’a aucun contrôle sur les admissions à la faculté de droit du Ghana Ghana news

  • Le procureur général a répondu à la directive du Parlement d’admettre tous les étudiants en LLB qui ont obtenu la note de passage de 50 pour cent
  • Selon lui, la directive du parlement n’est pas contraignante
  • Le procureur général a ajouté que le mode d’exercice du pouvoir législatif consacré à l’article 106 de la Constitution n’admet pas de résolutions

FAITES ATTENTION: Cliquez sur « Voir en premier » sous l’onglet « Suivant » pour voir les nouvelles de YEN.com.gh sur votre fil d’actualité !

Le procureur général, Godfred Yeboah Dame, a finalement répondu à la directive du Parlement d’admettre tous les étudiants en LLB qui ont obtenu la note de passage de 50 %.

Selon Dame, la directive donnée au Conseil juridique du Ghana d’ordonner à l’école de les admettre n’est pas contraignante.

Il a déclaré que la Chambre ne peut pas utiliser les résolutions parlementaires pour contrôler le processus d’admission à la Ghana School of Law.

Une photo du Parlement du Ghana, du procureur général et de la faculté de droit du Ghana Crédit photo : dailymailgh.com/starrfmonline (modifié par l’auteur)
Source : UGC

“Avec tout mon respect, je suis au courant d’une résolution adoptée par le Parlement lors de sa séance du vendredi 29 octobre 2021… Nous ne voulons pas en venir à des questions d’outrage au Parlement. Tout en reconnaissant les pouvoirs législatifs généraux du Parlement au Ghana, à l’exception de ceux qui ont été circonscrits par la Constitution, je suis contraint de signaler que le Parlement est dépourvu du pouvoir, par l’utilisation de résolutions parlementaires, de contrôler le processus d’admission à la Ghana School of loi”, a-t-il déclaré.

43a644fbcf4f9cc9.jpg?impolicy=cropped-im

Lire aussi

Francis Xavier Sosu: Aucun membre de la police n’a été envoyé pour arrêter le député de Madina à l’église – Police du Ghana

Vous aimez lire nos histoires? Rejoignez la chaîne Telegram de YEN.com.gh pour en savoir plus !

Le procureur général a ajouté que le mode d’exercice du pouvoir législatif consacré à l’article 106 de la Constitution ne comprend pas les résolutions.

Il est exact que l’article 1(5) de la loi 32 stipule ainsi : « Le Conseil doit, dans l’exercice de ses fonctions, se conformer aux directives générales données par le ministre ».

Le Parlement demande au Conseil juridique du Ghana d’admettre 499 étudiants

Pendant ce temps, le Parlement du Ghana a demandé que tous les étudiants en LLB qui ont obtenu la note de passage de 50 pour cent aux examens d’entrée à la faculté de droit soient admis.

La résolution a été adoptée par le parlement le vendredi 29 octobre 2021. Par cela, le Conseil juridique général doit obliger la faculté de droit du Ghana à admettre les 499 étudiants qui se sont présentés aux examens.

La résolution fait suite à une motion du whip adjoint de la minorité Ahmed Ibrahim, affinée par le premier vice-président qui présidait Joseph Osei-Owusu, et reprise par le député d’Efutu Alexander Afenyo-Markin.

3773c39fc5c009ca.jpg?impolicy=cropped-im

Lire aussi

Faculté de droit du Ghana : Admettre 499 étudiants qui ont obtenu une note de passage de 50 % – Le Parlement à GLC

Le premier vice-président Joseph Osei-Owusu a ordonné au procureur général, Godfred Dame, de veiller à ce que la résolution soit appliquée par la faculté de droit du Ghana.

Selon le député d’Effutu, Alexander Afenyo Markin, la frustration continue des candidats qui se présentent aux examens de la faculté de droit rend la pratique peu attrayante au Ghana.

Source : Yen.com.gh

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Riz Ahmed embarque sur “You Resemble Me” avant sa première dans la région MENA
NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----