Quel avenir pour la logistique maritime en Inde ?

Quel avenir pour la logistique maritime en Inde ?
Quel avenir pour la logistique maritime en Inde ?

Le secteur de la logistique est l’épine dorsale de toute économie. Malgré la faiblesse des sentiments économiques, l’industrie continuera à connaître une croissance. En fait, l’Inde est actuellement le principal fournisseur de services logistiques au monde. Le marché, évalué à environ 250 milliards de dollars, devrait croître à un dix12% TCAC dans les années à venir. Outre les autres modes de transport, la logistique maritime est un secteur qui peut se développer énormément mais qui n’est pas pleinement exploré.

L’Inde comprend un secteur maritime important car elle est stratégiquement située sur les routes maritimes du monde, avec l’une des côtes les plus longues d’environ 7517 km. Avec 12 ports majeurs et plus de 200 ports secondaires, ainsi qu’un vaste réseau de voies navigables, la possibilité d’augmenter le volume des échanges est énorme. Non seulement cela réduira considérablement les coûts logistiques, mais cela réduira également le délai de livraison. Le secteur maritime indien est également essentiel, car 80 % et 50 % des besoins en pétrole et en gaz de l’Inde, respectivement, proviennent de diverses régions du monde via des routes maritimes.

L’Inde a eu une histoire maritime glorieuse avec des activités de démolition et de construction navale contribuant à l’économie bleue. L’industrie maritime est florissante depuis la civilisation de la vallée de l’Indus et s’est épanouie dans la première décennie du 20e siècle. Actuellement, le plus grand chantier de démolition navale, Alang, met au rebut plus de la moitié des navires du monde.

Le gouvernement a lancé plusieurs initiatives pour accélérer le développement du secteur du transport maritime. Grâce à leurs efforts, le tonnage maritime indien a connu une croissance remarquable depuis l’indépendance. Depuis 2019, le La force de la flotte indienne s’élevait à 1405 navires avec un tonnage de port en lourd de 19,2 millions. En outre, la croissance du commerce international et la suppression des barrières commerciales ont permis aux pays en développement comme l’Inde de se concentrer sur l’amélioration des infrastructures, plaçant ainsi l’industrie du transport maritime, entre autres, dans une position avantageuse.

Voici quelques-unes des principales initiatives prises par le gouvernement pour assurer le bon fonctionnement des chaînes d’approvisionnement :

  • Sagarmala Programme: L’industrie portuaire représente moins de 10 % du mouvement de fret indien. Cependant, le gouvernement veut doubler ce chiffre d’ici 2025 avec son ambitieux programme Sagarmala. Il a été lancé en mars 2017 pour réduire le coût logistique et le temps des cargaisons EXIM. Il comprend notamment la réduction des coûts de transport des marchandises nationales et l’amélioration de la compétitivité à l’exportation.

Le gouvernement prévoit d’investir 123 milliards de dollars dans 415 projets dans le cadre du programme. Les principales composantes du programme comprennent l’amélioration de la connectivité des ports, le développement des communautés côtières, la modernisation des ports, le développement de nouveaux ports et l’industrialisation liée aux ports. Le programme contribuera à réduire le délai d’exportation de cinq jours et à créer 4 millions d’emplois directs et 6 millions d’emplois indirects.

En janvier 2021, environ 161 projets avaient été achevés dans le cadre du programme Sagarmala pour un montant de 12 milliards de dollars. Environ 178 autres sont en cours de mise en œuvre.

  • Ferry Ghogha – Hazira RoPAX : Le 8 novembre 2020, le Premier ministre Narendra Modi a inauguré le terminal Ro-Pax du port de Hazira. Il a également signalé le service de ferry Ro-Pax entre Hazira et Ghogh, qui réduira le trajet entre les villes à 3-4 heures par rapport aux 10-12 heures précédentes.
  • Développement portuaire : Le ministère des Ports, de la Navigation et des Voies navigables a mis en œuvre plusieurs projets de développement d’infrastructures pour accroître la capacité portuaire. En mars 2020, la capacité des principaux ports est passée à 1534,91 MTPA contre 871,52 MTPA en mars 2014.
  • Facture d’expédition marchande : Le projet de loi sur la marine marchande favorise la croissance de l’industrie maritime indienne tout en prenant des mesures essentielles pour empêcher la pollution de l’air par les navires opérant en mer.
  • Réduction de la TPS : Le gouvernement a également réduit la TPS de 18 % à 5 % pour les navires étrangers et les navires côtiers.
  • Transport fluvial : Certains grands projets de transport fluvial sont également mis en œuvre dans le cadre du projet Jal Marg Vikas. Ils visent à surmonter les défis techniques pour prendre en charge la navigation 24h/24 et 7j/7 en mettant en œuvre un système d’information fluviale et un système de positionnement global différentiel (DGPS) sur NW-1.

Des interventions politiques progressives, des améliorations de la construction navale et la facilité de faire des affaires par les voies navigables intérieures transformeront le secteur.

Perspectives d’avenir de la logistique maritime en Inde

L’Inde est le 16e plus grand pays maritime du monde. Sur les 200 ports secondaires, 44 sont déjà fonctionnels et stratégiquement situés. Cependant, les autres gagnent régulièrement des parts avec un trafic de fret massif se déplaçant de ports importants comme Jawaharlal Nehru Port Trust et Mudra vers de plus petits. Le trafic dans les ports secondaires a représenté 45% du fret total pour l’exercice 2020. Les chiffres augmenteront encore à mesure que les initiatives du gouvernement visant à développer de tels ports pour décongestionner les réseaux ferroviaires et routiers se poursuivent.

Parallèlement, le trafic manutentionné dans les principaux ports a également connu une croissance annuelle de 0,8% au cours du même exercice et s’est établi à 704,6 millions de tonnes. Grâce à plusieurs initiatives gouvernementales, la capacité du port devrait croître à un 5-6% TCAC jusqu’en 2022, ajoutant ainsi au moins 275 MT de capacité. La demande en Inde porte sur des solutions logistiques intégrées de bout en bout. Le gouvernement vise à opérationnaliser 23 voies navigables d’ici 2030, car elles sont rentables et durables sur le plan environnemental.

Outre la gamme d’initiatives, la poursuite du « Make in India » augmentera encore d’énormes opportunités, en particulier dans l’industrie de la réparation navale. La politique de construction navale encouragera davantage les chantiers navals indiens à obtenir davantage de commandes étrangères. Parallèlement à la prise de conscience croissante d’être soucieux de l’environnement, l’industrie maritime s’efforce d’utiliser des carburants alternatifs plus propres pour réduire autant que possible les émissions de carbone.

Des facteurs tels que la sécurité des transports, l’augmentation du commerce maritime et l’utilisation de carburants plus écologiques stimuleront davantage la croissance de l’industrie de la logistique maritime en Inde. L’industrie de la logistique maritime a un bel avenir avec les avancées technologiques et les multiples projets du gouvernement déjà en place.

Facebook
Twitter
Linkedin
E-mail

Clause de non-responsabilité

Les opinions exprimées ci-dessus sont celles de l’auteur.

FIN DE L’ARTICLE
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Mitchell Starc et Travis Head confirmés alors que l’Australie finalise la première équipe Ashes Test | Cendres 2021-22
NEXT Les partis d’opposition organisent un débrayage au Parlement et protestent contre la suspension des députés
----