Tragédie de minuit : 33 morts dans la brèche du barrage AP, ils pensaient que les inondations ne les atteindraient pas

Tragédie de minuit : 33 morts dans la brèche du barrage AP, ils pensaient que les inondations ne les atteindraient pas
Tragédie de minuit : 33 morts dans la brèche du barrage AP, ils pensaient que les inondations ne les atteindraient pas

Le village de Mandapalle dans le district de Kadapa n’avait jamais été inondé, même lors de fortes pluies, de nombreux habitants n’ont donc pas tenu compte de l’avertissement officiel d’une éventuelle rupture de barrage et n’ont pas réussi à évacuer leurs maisons.

Vers 3h30 du matin le vendredi 19 novembre, l’eau de la digue du barrage Pincha dans le district de Kadapa dans l’Andhra Pradesh a commencé à déborder, l’excès d’eau s’accumulant dangereusement dans le barrage interconnecté d’Annmayya. Annamayya, un projet d’irrigation moyen d’une capacité brute de seulement 2,24 milliards de pieds cubes (tmc), n’a pas pu retenir l’eau longtemps.

Le barrage s’est rompu vers 5h30 le même jour, submergeant les 10 villages, dont Togurupeta, Mandapalle, Pulapathur et Gundlur, situés en aval du projet. Au moins 33 personnes ont péri dans les eaux déchaînées. Selon les derniers chiffres officiels, les corps de 12 personnes n’ont pas encore été identifiés. Dans le seul village de Mandapalle, 12 personnes qui avaient cherché refuge dans le temple voisin de Shivalayam, situé au pied d’une colline, ont été tragiquement emportées.

Dégâts dus aux inondations dans le village de Mandapalle
Selon le collecteur du district de Kadapa V Vijay Rama Raju, l’administration du district était en veille à partir de 18 heures le jeudi 18 novembre même et avait alerté les villageois des zones inondables par l’intermédiaire des agents des recettes du village et des bénévoles du village.

Mandapalle, un village niché entre des collines brumeuses et bordé par la rivière Cheyyeru, a reçu l’alerte vers 23 heures jeudi, selon les habitants. Cependant, ils ne se rendent pas compte de la gravité de la situation. Mandapalle a deux sous-villages – Edhugu Mandapalle et Dhiguvu Mandapalle. Alors qu’aucune perte humaine n’a été signalée à Dhiguvu Mandapalle, 12 d’Edhugu Mandapalle qui se sont rendus au temple de Shivalayam, contre les instructions des autorités, ont été emportés.

“Jeudi à 23 heures, le volontaire du village nous a informés que les précipitations sont abondantes, qu’il pourrait y avoir des pressions sur le barrage, et nous a demandé de rester en alerte”, a déclaré Shashidhar, un habitant d’Edhugu Mandapalle. Neuf des membres de la famille de Shashidhar sont morts après avoir été emportés dans l’eau. Le père de Shashidhar, Ramamoorthy, est un prêtre, et ils pensaient qu’ils pourraient survivre au déluge s’ils allaient au temple. Les résidents l’ont fait auparavant chaque fois qu’il y avait une menace d’inondation.

Maison qui s’est effondrée dans le village de Mandapalle à cause de l’inondation

Pendant ce temps, comme il y avait une menace d’une brèche à Pincha, les fonctionnaires se sont précipités et ont commencé à la hâte le processus d’évacuation. « À 3 heures du matin, nous avons appelé tous les dirigeants politiques pour leur demander d’évacuer le village immédiatement. De plus, notre agent des recettes du village Nagamani a fait du porte-à-porte vers 3h30 du matin pour demander aux gens de se déplacer vers le camp de secours qui a été installé dans une école voisine. Nous avions prévu des tracteurs pour l’évacuation », a déclaré Rajampet Tahsildar Ravi Shankar à TNM.

Les habitants de Dhiguvu Mandapalle ont prêté attention à l’avertissement mais les habitants d’Edhugu Mandapalle ont fait un choix désastreux. “Ils ont ignoré notre avertissement et ont refusé de monter dans les véhicules car ils n’ont jamais été témoins d’une telle catastrophe”, a déclaré Ravi Shankar. “Ce jour-là, c’était Karthika Pournami, un jour de bon augure, alors certaines personnes se sont plutôt rendues seules au temple contre notre avis.”

Des habitants trient leurs affaires après la rupture du barrage qui a inondé le village de Mandapalle
Ceux qui ont défié les fonctionnaires et se sont réfugiés dans le temple comprenaient le Sarpanch adjoint du village, Eashwariah. Cela s’est avéré être une erreur coûteuse car sa femme et sa mère ont été emportées par le déluge.

« Auparavant, l’eau n’était jamais entrée dans notre village, c’est pourquoi je suis resté dans le village pendant que ma famille se rendait au temple », a déclaré Ramamoorthy.

Une route inondée dans le village de Mandapalle après le déluge
Ramamoorthy a survécu à la catastrophe après avoir grimpé sur la terrasse de la maison de son voisin, mais neuf des membres de sa famille n’ont pas eu cette chance. Les personnes décédées comprennent cinq enfants – Manveeth (2), Chasmitha (7), Ramyashri (11), Vicky (12) et Latha (16). Alors que quatre corps ont été retrouvés, les autres sont portés disparus. « Cela fait plus de quatre jours. À ce stade, l’identification des corps sera très difficile », a déclaré Vinay, le plus jeune fils de Ramamoorthy.

« Edhugu Mandapalle compte de nombreux agriculteurs riches, qui ont construit des maisons en béton en hauteur pour éviter les inondations. Ils ont refusé d’évacuer car le village n’a jamais été inondé. Personne ne s’attendait à ce que le barrage rompe et submerge tout le village », a déclaré Ravi Shankar. Selon lui, à 2 h 30 du matin, environ 200 habitants de Dhiguvu Mandapalle avaient été transférés vers le camp de secours, tandis qu’aucun des habitants d’Edhugu Mandapalle n’a manifesté le moindre intérêt à évacuer.

Des appareils électroniques comme ce réfrigérateur ont été emportés par les habitations du village de Mandapalle
« Même nous ne savions pas que le barrage se briserait, mais le VRO a déployé beaucoup d’efforts pour exhorter les résidents à se mettre en sécurité », a-t-il ajouté.

L’ancien ministre en chef de l’Andhra Pradesh, N Chandrababu Naidu, qui s’est rendu dans les zones touchées par les inondations le mardi 23 novembre, a affirmé qu’un “échec administratif” avait été à l’origine de la catastrophe.

Nourriture servie dans le camp de secours mis en place dans le village de Mandapalle
Pendant ce temps, le collecteur de Kadapa Vijay Rama Raju dans son rapport sur la rupture des barrages Pincha et Annamayya, soumis mercredi au ministre en chef YS Jagan Mohan Reddy, a déclaré que le district avait reçu des précipitations sans précédent. Il a dit que le soir du 18 novembre, Pincha a reçu 1,17 lakh cusecs d’eau de pluie. “Même si nous avions protégé le diguette circulaire, nous n’aurions pas pu contrôler l’eau”, a déclaré le collecteur.

Selon lui, alors que la capacité du barrage d’Annmayya était de 2,17 lakh cusecs, il a franchi 3,2 lakh cusecs vendredi matin.

Niant les accusations de négligence, le collecteur a déclaré qu’à 18 heures le 18 novembre, l’ensemble de l’appareil gouvernemental était vigilant et que les agents des recettes villageoises et les bénévoles du village avaient informé les 1 250 familles des zones inondables d’être en alerte. Il a déclaré qu’avant la rupture du barrage d’Annmayya, 400 familles avaient été évacuées en lieu sûr.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’Australie du Sud enregistre 18 nouveaux cas de COVID, 16 connectés au cluster Norwood
NEXT Lorsque Modi rencontrera Poutine, il devrait éloigner l’Inde du cycle de “l’apaisement par l’achat d’armes”
----