Les électeurs de Caroline du Nord poursuivent pour interdire Madison Cawthorne de voter

Les électeurs de Caroline du Nord poursuivent pour interdire Madison Cawthorne de voter
Les électeurs de Caroline du Nord poursuivent pour interdire Madison Cawthorne de voter

Un groupe soutenu par Bernie Sanders a lancé une offre à long terme pour empêcher la représentante de la Caroline du Nord, Madison Cawthorne, de participer aux élections à mi-parcours de cette année en affirmant que son soutien présumé à l’insurrection du 6 janvier le rend inéligible pour siéger au Congrès.

Une pétition d’un groupe d’électeurs de l’État de Tarheel qui contestent l’éligibilité de M. Cawthorne a été déposée la semaine dernière auprès du conseil des élections de l’État de Caroline du Nord dans le cadre d’une campagne que les groupes progressistes Free Speech for People et Our Revolution organisent dans l’espoir d’utiliser une section obscure du 14e amendement pour empêcher un certain nombre de personnalités du GOP de se faire réélire.

Adopté en 1868 dans le cadre du processus de reconstruction après la guerre de Sécession, le 14e amendement est maintenant principalement connu pour garantir la citoyenneté du droit d’aînesse à toute personne née sur le sol américain, et pour ses garanties de « procédure régulière » et de « protection égale » à tous les citoyens. .

Mais les challengers qui s’opposent à la candidature de M. Cawthorne espèrent que le conseil d’administration appliquera une loi de Caroline du Nord leur permettant de contester l’éligibilité d’un candidat en déposant un affidavit articulant leur « soupçon raisonnable » qu’il lui est interdit d’occuper un poste d’officier en vertu de la troisième section de l’amendement, qui stipule que « personne ne doit être… représentant au Congrès… ou occuper une fonction… sous les États-Unis… qui, ayant déjà prêté serment, en tant que membre du Congrès… pour soutenir la Constitution des États-Unis, s’est engagé dans une insurrection ou la rébellion contre celui-ci, ou apporté aide ou réconfort à ses ennemis ».

L’amendement ne précise pas comment une telle inéligibilité serait déterminée, mais dans la pratique, la Chambre et le Sénat l’ont invoqué par un vote à la majorité simple contre les membres potentiels. Le Congrès ne l’a fait qu’une seule fois depuis la fin du XIXe siècle, lorsqu’il a empêché un membre du Parti socialiste d’Amérique du nom de Victor Berger de prendre ses fonctions en tant que représentant du Wisconsin.

Berger, qui avait été reconnu coupable d’avoir enfreint la loi sur l’espionnage en s’opposant à l’entrée des États-Unis dans la Première Guerre mondiale, a ensuite poursuivi avec succès l’annulation de sa condamnation, levant son inéligibilité et lui permettant de purger trois mandats au Congrès.

La pétition contre M. Cawthorne ne l’accuse d’avoir enfreint aucune loi qui empêcherait son éligibilité, mais allègue que son soutien aux manifestations organisées le 6 janvier – y compris son apparition au rassemblement sur l’Ellipse qui a ensuite présenté le président de l’époque, Donald Trump – combiné à son vote contre la certification de l’élection équivaut à une implication « avec, au minimum, la planification des événements qui ont conduit à l’insurrection ».

L’un des électeurs qui a signé la pétition, Claude Boisson, a déclaré dans un communiqué qu’il l’avait fait parce qu’il pensait que les événements du 6 janvier étaient comparables au coup d’État dans son pays natal, Haïti, qui a mis au pouvoir le dictateur « Papa Doc » Duvalier.

« En regardant l’insurrection du Capitole, j’ai réalisé que j’avais déjà vu ce film. Enfant, j’ai vu « Papa Doc » Duvalier prendre le contrôle d’Haïti et régner en dictateur… J’ai rejoint cette action parce que je veux faire tout mon possible pour empêcher les autoritaires de prendre le pouvoir ici », a-t-il déclaré.

Un porte-parole de M. Cawthorne, Luke Ball, a déclaré au Héraut de Miami en réponse que les pétitionnaires « interprètent de façon comique et déforment le 14e amendement à des fins politiques ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Samsung commence à accepter les précommandes Galaxy S22 et Galaxy Tab S8 avant le lancement
NEXT Un Roumain comparaît devant un tribunal pour le meurtre d’un retraité dans la maison du Derbyshire
----