J’espère que vos agitations n’ont pas de « sous-entendus politiques » – Oppong Nkrumah aux syndicats

J’espère que vos agitations n’ont pas de « sous-entendus politiques » – Oppong Nkrumah aux syndicats
J’espère que vos agitations n’ont pas de « sous-entendus politiques » – Oppong Nkrumah aux syndicats

Le ministre de l’Information, Kojo Oppong Nkrumah, a suggéré que la plupart des agitations syndicales au Ghana sous un gouvernement exécutant un second mandat pourraient avoir des connotations politiques en faveur de l’autre camp.

Il exprime donc l’espoir que les agitations syndicales actuelles qui secouent le gouvernement sont authentiques.

Ses réactions font suite à l’annonce par l’Association des professeurs de l’université du Ghana (UTAG) hier (lundi) d’une grève illimitée suite à l’échec du gouvernement à remédier à la détérioration des conditions de service des enseignants. Dans une déclaration datée du 8 janvier pour annoncer l’action revendicative, l’UTAG a expliqué que le gouvernement avait bafoué les délais convenus pour répondre à leurs préoccupations.

L’Association a donc ordonné à ses membres de cesser toutes activités d’enseignement et d’apprentissage jusqu’à nouvel ordre.

Cependant, s’exprimant dans une interview surveillée par MyNewsGh.com, le ministre de l’Information a déclaré que de telles agitations sont une crise normale à laquelle est confronté tout gouvernement lors de son deuxième mandat à cause de la politique. Il a néanmoins exprimé « l’espoir » que ce qui se passe actuellement n’est pas le cas.

«Je pense que la réalité est également que, généralement lorsqu’un gouvernement a terminé son premier mandat, vous verrez de nombreuses tentatives pour attiser l’angoisse des travailleurs de diverses parties du corps politique. Notre espoir est que, ce n’est pas ce qui se passe dans ce cas, et que les préoccupations légitimes soulevées par ces syndicats puissent être traitées dès que possible », a-t-il noté sur The Probe sur JoyNews surveillé par MyNewsGh.com.

En outre, il a insisté pour que les exigences des syndicats envers le gouvernement soient mises en balance avec ce que le gouvernement peut se permettre et les ressources à sa disposition.

« Comme nous l’exigeons, nous devons également examiner l’offre. Et c’est quand on arrivera à faire coïncider les deux qu’un certain équilibre s’imposera ».

Il a déclaré que le gouvernement s’efforçait de résoudre les problèmes.

« D’après ce que je comprends, le ministre de l’Emploi et ses associés sont très au courant et aident les ministères de première ligne comme l’Éducation, etc., à essayer de trouver ce juste équilibre entre la demande et l’offre. Et notre espoir est qu’ils réussissent le plus tôt possible », a déclaré M. Kojo Oppong Nkrumah.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un homme arrêté après 17 heures d’affrontement SWAT dans le complexe d’appartements de Norcross – WSB-TV Channel 2
NEXT Australie Mise à jour Omicron COVID : Plus de 50 000 infirmières d’hôpitaux privés rejoindront le système public dans la bataille contre Omicron
----