Le Conseil général de l’OMC discute de l’appel de l’Inde à la tenue d’une réunion ministérielle virtuelle sur la riposte à la pandémie

Le Conseil général de l’OMC discute de l’appel de l’Inde à la tenue d’une réunion ministérielle virtuelle sur la riposte à la pandémie
Le Conseil général de l’OMC discute de l’appel de l’Inde à la tenue d’une réunion ministérielle virtuelle sur la riposte à la pandémie

NEW DELHI : Le Conseil général de l’OMC a discuté de l’appel de l’Inde à convoquer une réunion ministérielle virtuelle sur la réponse de l’Organisation mondiale du commerce à la pandémie de Covid-19, y compris la proposition de dispense de brevet. Le 23 décembre 2021, l’Inde a envoyé une lettre au président du Conseil général pour tenir une réunion ministérielle virtuelle sur la réponse de l’OMC (Organisation mondiale du commerce) à la pandémie, y compris la proposition de déroger à certaines dispositions de l’accord ADPIC pour Covid-19- vaccins, thérapeutiques et diagnostics connexes.
Le 10 janvier, le président du Conseil général, l’ambassadeur Dacio Castillo (Honduras), a convoqué une réunion pour discuter de la réponse de l’Organisation mondiale du commerce à la pandémie de Covid-19, a indiqué l’OMC dans un communiqué.
Après la réunion, Castillo a déclaré qu’il continuerait à tenir des consultations avec les membres sur la proposition indienne, soulignant “l’urgence et l’importance d’atteindre un résultat significatif”.
Une réponse commune de l’OMC au Covid-19 “reste une priorité urgente pour les membres”, a-t-il déclaré.
Le directeur général de l’OMC, Ngozi Okonjo-Iweala, a appelé à une action urgente en vue d’un résultat global de l’OMC sur la réponse à la pandémie.
« Plus de deux ans se sont écoulés depuis le début de la pandémie. L’émergence de la variante Omicron, qui nous a obligés à reporter notre douzième Conférence ministérielle, nous a rappelé les risques de laisser de vastes régions du monde ne pas être vaccinées. elle a dit.
L’OMC est un organisme multilatéral de 164 membres qui formule des règles pour les exportations et les importations mondiales et statue sur les différends entre deux ou plus de deux pays sur des questions liées au commerce.
Exprimant sa déception face à l’absence de progrès sur la proposition de dérogation aux ADPIC (Aspects liés au commerce des droits de propriété intellectuelle) pour faire face à la pandémie, l’Inde a demandé d’inclure cette proposition dans le plan de réponse proposé par l’OMC.
En octobre 2020, l’Inde et l’Afrique du Sud ont soumis la première proposition, suggérant une dérogation pour tous les membres de l’OMC sur la mise en œuvre de certaines dispositions de l’accord ADPIC en relation avec la prévention, le confinement ou le traitement du Covid-19.
En mai 2021, une proposition révisée a été soumise. Les ADPIC sont entrés en vigueur en janvier 1995. Il s’agit d’un accord multilatéral sur les droits de propriété intellectuelle (PI) tels que le droit d’auteur, les dessins industriels, les brevets et la protection des informations non divulguées ou des secrets commerciaux.

Source

Conseil général lOMC discute lappel lInde tenue dune réunion ministérielle virtuelle sur riposte pandémie

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Enfin, il existe un moyen de jouer à Wordle plus d’une fois par jour
NEXT Walmart est-il ouvert le jour de l’An 2022 ? Heures d’ouverture du magasin pour le 1er janvier
----