Ontario : les écoles reprendront l’apprentissage en classe le 17 janvier

Ontario : les écoles reprendront l’apprentissage en classe le 17 janvier
Ontario : les écoles reprendront l’apprentissage en classe le 17 janvier

Le retour à l’apprentissage en personne dépendait également des tendances en matière de santé publique et de considérations opérationnelles

TORONTO — Les élèves de l’Ontario retourneront dans les salles de classe le 17 janvier.

Une source gouvernementale de haut rang au courant de la décision a déclaré à La Presse canadienne que l’apprentissage en personne reprendra lundi prochain.

Le gouvernement avait précédemment déclaré que les écoles passeraient à l’apprentissage en ligne jusqu’à “au moins” cette date dans un contexte de transmission généralisée de la variante Omicron.

Le retour à l’apprentissage en personne dépendait également des tendances en matière de santé publique et de considérations opérationnelles.

Les écoles ont été fermées la semaine dernière alors que le gouvernement a adopté d’autres mesures de santé publique dans un contexte de pression croissante sur le système de santé de la province et de pénurie de personnel liée à la pandémie parmi les effectifs essentiels.

Plus à venir.

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 10 janvier 2022.

La Presse Canadienne

Note aux lecteurs : Ceci est une histoire corrigée. Une version précédente avait mal orthographié le prénom du ministre de l’Éducation.

TORONTO — Les élèves de l’Ontario retourneront dans les salles de classe le 17 janvier, a déclaré lundi à La Presse Canadienne une source gouvernementale au courant de la décision.

Le gouvernement avait précédemment déclaré que les écoles passeraient à l’apprentissage en ligne jusqu’à “au moins” cette date dans un contexte de transmission généralisée de la variante Omicron.

Le retour à l’apprentissage en personne dépendait également des tendances en matière de santé publique et de considérations opérationnelles.

Les écoles ont été fermées la semaine dernière alors que le gouvernement a adopté d’autres mesures de santé publique dans un contexte de pression croissante sur le système de santé de la province et de pénurie de personnel liée à la pandémie parmi les effectifs essentiels.

Le premier ministre Doug Ford a mis en garde contre l’approche d’un “tsunami” de cas de virus lorsqu’il a annoncé les politiques le 3 janvier. Il a également noté qu’avec autant de personnes exposées ou malades du virus, les pénuries de personnel rendraient difficile le fonctionnement des écoles. .

Le ministre de l’Éducation Stephen Lecce n’a pas pris la parole lors d’une conférence de presse depuis que la province n’a annoncé la dernière fermeture d’école, et il n’en avait aucune prévue lundi soir.

Le gouvernement a déclaré que les livraisons promises de masques N95 avaient été envoyées à tous les conseils scolaires et autorités scolaires dès lundi, tandis que certaines livraisons aux garderies devaient encore être expédiées cette semaine.

Une déclaration écrite de Lecce lundi a déclaré que la “priorité du gouvernement est de ramener les élèves en classe”, et a souligné des mesures récentes telles que l’accélération des boosters pour les travailleurs de l’éducation, le déploiement de masques N95 et l’installation de plus d’unités de filtres à air HEPA au cours des derniers mois.

Lecce a publié une autre déclaration lundi vantant un récent accord qui permettra aux éducateurs à la retraite de l’Ontario de travailler plus de jours cette année scolaire, affirmant que cela aiderait à organiser des cours en personne.

“Nous avons besoin de personnel pour continuer à fournir un apprentissage à distance en direct dirigé par des enseignants et à exploiter nos écoles en toute sécurité lorsque les élèves retournent à l’apprentissage en personne”, indique le communiqué de Lecce. « C’est pourquoi nous avons maintenant conclu une entente avec la Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario qui donnera accès à des milliers d’éducateurs qualifiés pour les enseignants, ce qui aidera à garder les écoles ouvertes et sûres. »

La nouvelle entente qui permet aux enseignants, directeurs et directeurs adjoints à la retraite d’être réembauchés pendant 95 jours au lieu de 50 sera en vigueur jusqu’à la fin juin.

La Fédération des enseignantes et des enseignants de l’Ontario a abordé l’accord dans une déclaration écrite le 31 décembre — plus d’une semaine avant que le gouvernement n’annonce le changement — notant qu’elle « ne s’attend pas à ce que de nombreux retraités soient intéressés à travailler dans l’environnement actuel », mais la le changement leur permettra de travailler plus de jours s’ils choisissent de le faire.

Le groupe professionnel représentant les enseignants a déclaré dans une déclaration ultérieure que « des mesures de santé et de sécurité plus robustes », y compris la distanciation sociale, des tests de virus réguliers, des classes plus petites et des « masques appropriés » pour le personnel et les étudiants « encourageraient également les nouveaux diplômés et les enseignants suppléants existants. se rendre disponible. »

“Cela atténuerait fortement le besoin de retraités supplémentaires (dont l’âge moyen est de 72 ans) pour combler d’une manière ou d’une autre tout vide, compte tenu de l’environnement actuel”, indique le communiqué.

Chris Cowley, président du groupe, a déclaré lundi dans un e-mail qu’environ 60 des 142 000 membres retraités “ont exprimé leur intérêt à augmenter la règle de réemploi de 50 jours” depuis septembre.

Les appels se sont poursuivis lundi pour une plus grande transparence concernant les mesures prises pour améliorer la sécurité à l’école.

Lors d’une conférence de presse à la suite d’une réunion de politiciens de l’opposition et de représentants du secteur de la santé, les critiques ont exprimé leurs inquiétudes concernant l’augmentation des hospitalisations dues au COVID-19 et le manque de données sur les cas de virus dans les écoles et les garderies. Le gouvernement a cessé de publier ces informations alors que le nombre de cas montait en flèche et que l’accès aux tests de dépistage de virus était réduit.

L’Ontario a signalé 438 personnes en soins intensifs avec COVID-19 lundi et 2 467 personnes hospitalisées avec le virus au total, bien que tous les hôpitaux ne communiquent pas ces chiffres du week-end. La province a signalé 9 706 nouveaux cas de COVID-19, mais Santé publique Ontario a noté que le nombre réel de cas est probablement plus élevé.

En plus de fermer des écoles, la province a temporairement annulé les chirurgies programmées, ordonné la fermeture d’espaces comme des restaurants, des gymnases, des théâtres et imposé des limites de capacité aux magasins de détail et aux rassemblements sociaux dans le but de préserver la capacité des hôpitaux.

Le gouvernement a déclaré que la plupart des autres restrictions devaient être en place au moins jusqu’au 26 janvier.

Doris Grinspun, PDG de l’Association des infirmières et infirmiers autorisés de l’Ontario, a déclaré lundi qu’afin de donner la priorité aux écoles, la province aurait dû imposer davantage de fermetures pour freiner la propagation d’Omicron. Comme cela ne s’est pas produit, elle a déclaré que la réouverture des écoles “exacerbera la situation” dans les hôpitaux.

“Il ne s’agit pas des enfants. Il s’agit du système et de ce à quoi le système peut faire face”, a-t-elle déclaré, notant que les écoles auraient pu être rendues plus sûres plus tôt dans la pandémie avec des vaccinations obligatoires pour les enseignants et l’accès aux masques N95.

“C’est un problème que nous avons créé”, a-t-elle déclaré. “Je ne pense pas que nous puissions le faire en sept jours.”

Ce rapport de La Presse Canadienne a été publié pour la première fois le 10 janvier 2022.

Holly McKenzie-Sutter, La Presse canadienne

Note aux lecteurs : Ceci est une histoire corrigée. Une version précédente avait mal orthographié le prénom du ministre de l’Éducation.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’affirmation d’Amber-Jade Sanderson que les États de l’Est ont connu des conditions de «verrouillage» provoque une tempête sur Twitter
NEXT Le brillant Barty remporte le quart de finale de l’Open d’Australie | 23 janvier 2022 | Toutes les nouvelles | Nouvelles et fonctionnalités | Nouvelles et Evènements
----