Breaking news

Déployé dans les grands aéroports, le CISF le plus touché avec 35% des cas actifs parmi les forces paramilitaires

Chargée de surveiller les principaux aéroports des villes métropolitaines comme Delhi, Mumbai et Bangalore, la Force centrale de sécurité industrielle (CISF) a été la plus touchée parmi les forces paramilitaires lors de la troisième vague de pandémie de Covid-19 déclenchée par Omicron.

Selon les données officielles, le CISF représente 35% de tous les cas actifs de Covid-19 dans les paramilitaires au cours des quatre derniers jours. La force représente 15% (environ 10 lakh) de l’effectif total des forces de police armées centrales (CAPF). Les cinq forces qui forment la CAPF sont la Force de sécurité des frontières (BSF), la Force centrale de police de réserve (CRPF), la Force centrale de sécurité industrielle (CISF), la Police des frontières indo-tibétaine (ITBP) et la Sashastra Seema Bal (SSB).

De hauts responsables du CISF ont déclaré à News18.com que la plupart des jawans qui ont été testés positifs pour Covid-19 sont déployés dans des aéroports, y compris à Delhi et à Mumbai qui ont connu une forte augmentation des infections à coronavirus depuis le début de la nouvelle année.

Selon les dernières données, le CISF comptait 1 307 cas actifs jusqu’au 10 janvier, tandis que le nombre total de cas actifs parmi toutes les forces paramilitaires s’élevait à 3 644. Les données ont également montré que le CISF comptait 379 cas actifs jusqu’au 6 janvier et 485 jusqu’au 7 janvier.

«Nous avons signalé un nombre élevé de cas de Covid-19 dans la force. C’est à cause de notre déploiement dans les aéroports. Bien que nous prenions toutes les précautions, portions des masques et des écrans faciaux et que nous ayons un contact minimum avec les passagers, les chiffres sont toujours élevés », a déclaré un haut responsable du CISF à News18.com tout en partageant les données.

Selon des sources, le siège du CISF, qui est le bureau du DG à New Delhi, prend également des précautions supplémentaires.

Selon le Dr Mukesh Saxena, ancien ADG Medical, ministère de l’Intérieur, les mâchoires CISF sont les premières à être infectées car elles sont exposées à des personnes étrangères dans les aéroports qui pourraient être porteuses du virus.

« Cela a été une tendance. Le CISF est déployé dans tous les aéroports internationaux et puisque ce virus a voyagé depuis l’étranger, ils sont le premier contact exposé aux passagers infectés. Cette variante d’Omicron se propage très rapidement, c’est donc la raison pour laquelle le CISF fait face à la chaleur », a déclaré le Dr Saxena à News18.com.

La force a réitéré la désinfection à intervalles réguliers et travaille à 50% du personnel.

Pic dans CRPF et BSF aussi

Bien que le CISF soit en tête du classement, les deux plus grandes forces paramilitaires – CRPF et BSF – font également face de plein fouet à la troisième vague de coronavirus.

Selon les données officielles, le CRPF comptait 931 cas actifs jusqu’au 10 janvier et le BSF 619 cas. Jusqu’au 6 janvier, le CRPF comptait 372 cas actifs et le BSF 243. Il n’a fallu que trois jours pour que les cas actifs doublent dans le CAPF.

La situation dans l’ITBP, la Garde nationale de sécurité (NSG) et la Force nationale d’intervention en cas de catastrophe (NDRF) est bien meilleure car les forces ont vu un minimum de cas. L’ITBP compte 249 cas actifs, tandis que le NSG en a 30 et le NDRF en a 90, selon les données compilées jusqu’au 9 janvier.

L’ITBP est également responsable de la gestion du plus grand centre Covid au monde – le centre Sardar Patel Covid-19 dans la région de Chhatarpur à Delhi, qui accueille actuellement 50 patients.

Préparation pour Omicron

Face à l’augmentation des infections, la Direction médicale a demandé à toutes les forces de rassembler des informations sur la disponibilité des médicaments, l’approvisionnement en oxygène et le stock de Remdesivir. Simultanément, les forces se préparent pour la dose de précaution du vaccin Covid-19.

Toutes les forces ont été invitées à préparer une liste de personnel pour obtenir des doses de précaution à partir du 10 janvier après s’être liées avec les centres de vaccination locaux. Les forces ont également réactivé les centres de santé dédiés au Covid (DCHC).

Lisez toutes les dernières nouvelles, les dernières nouvelles et les nouvelles sur le coronavirus ici.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le centre ne parvient pas à encadrer les règles de la loi modifiant la loi sur la citoyenneté, la 5e prolongation s’est terminée lundi
NEXT Un million de personnes devraient envahir le Gange en Inde pour un bain sacré malgré COVID | Pandémie de coronavirus Actualités
----