Actualité : Les juges ne se sont pas présentés à l’audience du colonel Gemechu Ayana

Colonel Gemechu Ayana, haut fonctionnaire de l’OLF.
Image : Mo’aa TV

Par Siyanne Mekonnen @Siyaanne

Addis Abeba, 11 janvier/2022 – Le colonel Gemechu Ayana, un haut responsable du Front de libération oromo (OLF), a été interpellé hier devant le tribunal aux côtés de quatre autres accusés pour poursuivre l’audience après que le procureur a interjeté appel contre les charges que le tribunal a abandonnées il y a environ sept mois.

Le 29 novembre 2021, le colonel Gemechu a été déféré devant la Chambre de cassation de la Cour suprême fédérale après que le procureur eut déposé un recours six mois après que lui et 13 autres membres de l’OLF eurent été acquittés pour terrorisme. Il est resté en garde à vue après avoir été

et emmené dans un lieu tenu secret.

Les audiences de décembre 2021 ont été reportées à plusieurs reprises. Lors de sa première comparution après son acquittement, Gemechu a dû assister à l’audience en l’absence de son équipe de défense car ils n’avaient pas été informés de sa comparution devant le tribunal, a déclaré un membre de sa famille. Addis Standard à l’époque. L’audience a été reportée au lendemain, mais la police n’a pas non plus traduit les accusés devant le tribunal ce jour-là. La dernière audience avant celle d’hier a eu lieu le 29 décembre.

La Chambre de cassation de la Cour suprême fédérale devait tenir des audiences sur l’appel du procureur visant à annuler la décision rendue par la Haute Cour fédérale. La Haute Cour fédérale a rejeté les preuves du procureur qui comprenaient des conversations téléphoniques sur écoute qui ne sont plus admissibles devant les tribunaux conformément à la nouvelle proclamation 1176/2012.

Le procureur a fait valoir que la nouvelle proclamation avait été ratifiée après avoir porté des accusations de terrorisme contre les accusés. Le procureur s’est également plaint à la cour de cassation de ne pas avoir pu trouver de témoins des zones Est et Ouest de Wollega en raison de la situation sécuritaire. Par conséquent, le procureur a demandé à la cour de cassation d’annuler la décision de la Haute Cour fédérale d’acquitter les accusés et d’être autorisé à utiliser les conversations téléphoniques mises sur écoute comme preuve.

L’audience d’hier a été ajournée au 27 janvier 2022.

Le colonel Gemechu est un membre de l’officier politique de l’OLF qui a été arrêté en juillet 2020. Pendant 18 mois, il est resté en prison après avoir été libéré sous caution à plusieurs reprises et enfin acquitté. Il a été de nouveau arrêté à plusieurs reprises et transféré dans plusieurs camps de détention à l’insu de sa famille et de ses avocats. En janvier de l’année dernière, il a été transféré dans une division du centre de détention connue pour les bagarres constantes entre les détenus. Les dirigeants récemment libérés du Congrès fédéraliste oromo (OFC) Jawar Mohammed et Bekele Gerba ont entamé une grève de la faim pour exiger le transfert du colonel Gemechu dans une cellule de prison plus sûre.COMME

Source

Actualité Les juges sont pas présentés laudience colonel Gemechu Ayana

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Australie vs Angleterre cinquième test ; Avenir de Justin Langer, moment qui a donné un indice sur l’avenir de l’entraîneur australien, nouvelles, mises à jour, résultats
NEXT Comment la flambée des meurtres a touché les États-Unis
----