Breaking news
Barclays mise à nouveau sur l’Australie -

Le Secrétaire général est profondément attristé par les frappes aériennes meurtrières dans le nord de l’Éthiopie

La déclaration suivante a été publiée aujourd’hui par le porte-parole du secrétaire général de l’ONU, António Guterres :

Le Secrétaire général est profondément attristé par les informations selon lesquelles plus de 50 civils ont été tués et blessés lors d’une frappe aérienne dans le nord de l’Éthiopie à minuit le 7 janvier. L’attaque aurait eu lieu dans un site accueillant des personnes déplacées à l’intérieur de la ville de Dedebit, dans la région du Tigré. Au début de la semaine dernière, une autre frappe aérienne a frappé le camp de réfugiés de Mai Aini, également dans le Tigré, causant la mort de trois réfugiés érythréens, dont deux enfants.

Les Nations Unies et leurs partenaires humanitaires travaillent avec les autorités pour mobiliser d’urgence une aide d’urgence dans la région, malgré les difficultés persistantes dues à de graves pénuries de carburant, d’argent et de fournitures à travers le Tigré.

Le Secrétaire général est profondément préoccupé par l’impact que le conflit continue d’avoir sur les civils en Éthiopie. Il exprime ses plus sincères condoléances aux victimes et à leurs familles. Le Secrétaire général réitère son appel à une cessation immédiate des hostilités, y compris les frappes aériennes, et à toutes les parties à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire de faciliter l’accès humanitaire et d’assurer la protection des civils, y compris les acteurs, les locaux et les sites humanitaires .

Distribué par APO Group au nom des Nations Unies (ONU).

© Communiqué de presse 2021

Source

Secrétaire général est profondément attristé par les frappes aériennes meurtrières dans nord lÉthiopie

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Mike Rounds affirme à nouveau que les élections de 2020 étaient justes après que Trump s’est déchaîné
NEXT Le COCOBOD signale à la police des personnes soupçonnées d’avoir conduit des enfants dans la culture du cacao
----