La situation va empirer avant de s’améliorer avec la propagation d’Omicron

La situation va empirer avant de s’améliorer avec la propagation d’Omicron
La situation va empirer avant de s’améliorer avec la propagation d’Omicron

Entre-temps, l’augmentation du nombre de cas et la propagation rapide de la variante Omicron ont conduit l’Alberta à réduire les éclosions de COVID-19 qu’elle signalera.

Seules les éclosions dans les établissements de soins actifs et continus seront signalées. Jeudi, la médecin hygiéniste en chef, la Dre Deena Hinshaw, a exposé la décision de la province sur Twitter, affirmant que l’approche est conforme à ce que font les autres provinces. Les éclosions dans les écoles et les lieux de travail ne seront plus mises à jour sur le site Web de la province et les services de santé de l’Alberta se concentreront sur les enquêtes dans les milieux à haut risque.

En date de jeudi, il y avait 62 377 cas actifs dans la province, alors que l’Alberta continue d’établir quotidiennement de nouveaux records de cas actifs de COVID-19 et que le taux de positivité est proche de 42% alors que les hospitalisations approchent les 800.

Le premier ministre Jason Kenney a annoncé : « Et nous savons que ces chiffres ne représentent qu’une fraction de la propagation réelle qui s’est produite dans la province.

Le Premier ministre a exhorté les gens à se faire vacciner et à rester à la maison lorsqu’ils sont malades, affirmant que ce sont les deux choses les plus importantes que les gens puissent faire pour arrêter la propagation et assurer la sécurité de tous. Les preuves montrent que même s’il y a plus de cas parmi les personnes vaccinées que parmi les personnes non vaccinées, leurs cas seront bénins.

“Alors, s’il vous plaît, ne vous laissez pas berner par ceux qui signalent un nombre élevé de cas en ce moment en faisant valoir que c’est la preuve que les vaccins ne fonctionnent pas.”

Il a dit que rien ne pouvait être plus éloigné de la vérité.

« Les taux de vaccination des patients hospitalisés confirment que les vaccins font leur travail, ils font ce qu’ils sont censés faire. Ce qui est de prévenir les symptômes graves, les résultats graves, l’hospitalisation et la mort.

Il a ajouté que plus de 70% des patients COVID en soins intensifs ne sont pas vaccinés, ce qui représente 10% de la population.

Il y a eu 114 nouveaux cas à Lethbridge jeudi. L’hôpital régional Chinook compte 18 patients hospitalisés dont deux aux soins intensifs. Le Brooks Health Centre, le Crowsnest Pass Health Centre et le Pincher Creek Health Centre ont chacun un patient hospitalisé.

Il y a eu 17 548 cas de la variante Omicron identifiés en Alberta, contre 16 314 mercredi.

Il y a actuellement 28 patients hospitalisés positifs au COVID-19 dans la zone sud, dont quatre aux soins intensifs. Il y a cinq patients hospitalisés à l’hôpital régional de Medicine Hat avec deux patients positifs au COVID-19 à l’USI.

Il y a 62 733 cas actifs dans la province, en hausse de 1 504 au cours des dernières 24 heures, et 364 224 cas récupérés dans la province, en hausse de 4 498.

Le nombre total de cas en Alberta depuis le début de la pandémie est de 430 332.

Il y a 6 010 nouveaux cas dans la province au cours des dernières 24 heures.

Il y a maintenant 786 Albertains hospitalisés avec le COVID-19, dont 79 aux soins intensifs, et 3 375 décès.

La province a effectué 14 347 tests au cours des dernières 24 heures.

Le taux de positivité est d’environ 41,8 %.

L’Alberta a administré 7 981 543 doses de vaccin lors de la dernière mise à jour.

Kenney dit qu’un nombre croissant de membres du personnel et d’étudiants isolés peut signifier un retour à l’apprentissage temporaire à domicile en ligne.

C’est la réalité de l’enseignement et de l’apprentissage pendant la COVID, dit-il.

“Mais je suis heureux de dire que la préparation des autorités scolaires, l’expérience acquise au cours des deux dernières années difficiles et la brève prolongation des vacances d’hiver la semaine dernière ont bien servi le système éducatif”, a déclaré Kenney.

Seul un petit nombre d’autorités scolaires ont dû passer des classes et des notes à l’apprentissage en ligne, a déclaré Kenney, et d’autres ont la possibilité de prendre les bonnes décisions locales.

Certaines écoles et commissions scolaires continuent d’attendre les trousses de test rapide à travers l’Alberta. Des problèmes de chaîne d’approvisionnement retardent la livraison des kits provenant du gouvernement fédéral comme ceux achetés par le gouvernement provincial.

Kenney estime que l’Albertain moyen pourra obtenir un kit de test rapide à un moment donné en janvier, mais ne peut pas donner de date exacte.

Parmi les nouveaux cas aujourd’hui, 19,3 % ne sont pas vaccinés, 1,5 % sont partiellement vaccinés et 79,2 % sont entièrement vaccinés.

Parmi les hospitalisations en cours, 37,2 % ne sont pas vaccinés, 3,9 % sont partiellement vaccinés et 58,8 % sont entièrement vaccinés.

À l’échelle de la province, 85 % des Albertains de cinq ans et plus ont reçu au moins une dose de vaccin, 78 % ont reçu deux doses et 29,3 % ont reçu trois doses.

Parmi la population totale de l’Alberta, 79,8 % ont reçu au moins une dose de vaccin et 73,3 % ont reçu deux doses et 27,6 % ont reçu trois doses.

Trois épidémies urbaines sont répertoriées sur le site Web de l’AHS et une à Brooks.

par Chris Brown et La Presse Canadienne

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’Éthiopie à la croisée des chemins alors que les attaques de drones aggravent la crise du Tigré | Afrique | DW
NEXT Tout ce que Priyanka Chopra a dit sur le retrait de Jonas d’Instagram et les rumeurs de divorce
----