Poussée de COVID-19 en Idaho: plus de 50 décès ajoutés, près de 2 000 cas

L’Idaho a ajouté jeudi plus de 1 900 cas de COVID-19 et 53 décès, signe que la poussée continue de l’État est loin de ralentir.

Il y a tellement de nouveaux cas que les districts de santé publique des États ont du mal à suivre. Selon le tableau de bord COVID-19 du ministère de la Santé et du Bien-être social, il y a environ 11 200 « résultats de laboratoire positifs exceptionnels » qui n’ont pas encore été entièrement traités dans le système.

Selon un porte-parole de l’agence, Niki Forbing-Orr, les responsables de la santé n’ont tout simplement pas été en mesure de traiter rapidement le volume élevé.

Avec un important fournisseur d’oxygène de l’Idaho demandant aux clients des hôpitaux de conserver, il y avait lundi 781 patients atteints de COVID-19 confirmé ou suspecté dans les centres de santé de l’Idaho et 192 patients dans les unités de soins intensifs, selon les données de Santé et Bien-être.

Les médecins de l’Idaho sont également préoccupés par les cas parmi les femmes enceintes, qui, dans certains cas, sont à l’origine de mortinaissances, de décès maternels et d’un grand nombre de nourrissons devant être admis dans des unités de soins intensifs néonatals.

Le nombre de morts dans l’État pendant la pandémie s’élève désormais à 2 907. Avec la fermeture de l’État sur 3 000, les responsables de la santé prédisent que les hospitalisations et les décès n’atteindront pas leur maximum avant le mois de novembre.

Neuf des décès ajoutés jeudi se sont produits dans le comté de Canyon et huit à Ada, et ces deux comtés représentaient également la part du lion de la nouvelle charge de travail, Ada ajoutant 651 et Canyon 315. L’un des nouveaux décès est devenu le premier COVID- décès lié pendant la pandémie dans le comté de Camas.

Malgré un ralentissement du traitement des cas, la moyenne mobile sur sept jours des nouveaux cas de l’État est passée à 1 318 jeudi. Le taux de positivité des tests de l’État, qui mesure le pourcentage de tests effectués qui reviennent positifs, a légèrement diminué, à 15,4%, pour la semaine du 19 au 25 septembre. Le taux reste nettement supérieur au seuil de 5 % que de nombreux experts de la santé utilisent pour déterminer si la propagation virale est hors de contrôle dans une communauté.

Depuis le début de la pandémie, il y a eu 11 203 hospitalisations pour COVID-19, 1 863 admissions en unité de soins intensifs et 11 901 agents de santé infectés, selon les données de l’État. Il y a eu 124 465 récupérations estimées et un total de 257 321 cas.

Cette histoire a été publiée à l’origine 30 septembre 2021 à 19h45.

Ian Max Stevenson est un journaliste de l’actualité de l’Idaho Statesman. Si vous aimez voir des histoires comme celle-ci, pensez à soutenir notre travail avec un abonnement à notre journal.
Soutenez mon travail avec un abonnement numérique

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pourquoi les avis médicaux changent-ils souvent ? Les médecins expliquent
NEXT Elle est passée de survivante du cancer du sein à défenseure du cancer du sein
----