Le Canada se prépare à la première vague d’autres infections respiratoires pendant la pandémie

Le Canada se prépare à la première vague d’autres infections respiratoires pendant la pandémie
Le Canada se prépare à la première vague d’autres infections respiratoires pendant la pandémie

La Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, prévient que cela pourrait être la première saison où le Canada combat vraiment à la fois le COVID-19 et d’autres virus respiratoires qui se propagent généralement pendant les mois les plus froids.

« Cela pourrait être la première saison – ou le retour des autres infections respiratoires depuis le début de la pandémie … et nous commençons à voir certains des virus respiratoires habituels revenir, y compris le virus respiratoire syncytial, RSV, qui peut être assez grave chez les jeunes enfants », a déclaré le Dr Tam lors d’une conférence de presse vendredi.

“Les pédiatres, les hôpitaux pédiatriques et d’autres se sont préparés à des incursions potentielles de plus d’un virus. Mais je pense qu’en maintenant certaines de ces mesures d’hygiène de routine, notamment ne pas envoyer d’enfants malades à l’école ou à la garderie, par exemple, pourrait certainement aider, et tous les mesures que nous avons apprises au cours de cette pandémie peuvent aider. »

Le « dernier défi » du Canada avec COVID-19

Le Dr Tam a également souligné qu’il est important pour les Canadiens de suivre leurs vaccinations de routine, y compris le vaccin contre la rougeole et le vaccin annuel contre la grippe.

Interrogé sur la vaccination nécessaire pour mettre un terme essentiel à la pandémie de COVID-19, l’administrateur en chef de la santé publique du Canada a indiqué qu’avec la variante Delta, plus transmissible, une couverture vaccinale accrue est nécessaire pour obtenir une immunité communautaire ou une immunité collective.

« Cela a été le dernier défi, ce qui signifie que vous devez avoir une couverture vaccinale très élevée », a déclaré le Dr Tam. “Mais le niveau de couverture vaccinale requis dépend également de votre épidémiologie locale… et aussi de la dynamique de contact de la population, que vous soyez densément [populated] ou une population peu peuplée.

“Ce n’est pas une estimation statique, mais cela peut être différent pour différentes communautés et populations à travers le monde, mais certainement même au Canada.”

Elle a poursuivi en disant qu’une cible serait une couverture vaccinale de 80 pour cent dans la population totale, mais que les provinces et les territoires devraient viser une couverture de 100 pour cent.

La Dre Supriya Sharma, conseillère médicale en chef à Santé Canada, a confirmé que Santé Canada s’attend à recevoir des informations de l’essai clinique de Pfizer sur l’utilisation du vaccin dans le groupe d’âge de cinq à 11 ans au début de la semaine prochaine. Ensuite, l’entreprise déposera sa demande officielle auprès de Santé Canada, en commençant par les États-Unis, probablement avant la mi-octobre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les enfants durement touchés par COVID-19 ont besoin d’un soutien en santé mentale, prévient un rapport de l’ONU – National
NEXT 2 enfants en Virginie morts de COVID en 3 jours – NBC4 Washington
----