À quoi s’attendre lorsque vous commencez la pilule

À quoi s’attendre lorsque vous commencez la pilule
À quoi s’attendre lorsque vous commencez la pilule
  • Les effets secondaires de la pilule contraceptive comprennent des symptômes tels que des nausées, des changements cutanés et des ballonnements.
  • Vous pouvez également rencontrer des changements menstruels comme des taches ou des règles manquées.
  • Le contrôle des naissances peut également augmenter le cortisol, ce qui peut contribuer aux sautes d’humeur et aux maux de tête.
  • Visitez la bibliothèque de référence sur la santé d’Insider pour plus de conseils.
Chargement Quelque chose se charge.

Contrôle des naissances
Les pilules sont un moyen sûr et efficace de prévenir la grossesse, mais comme tous les médicaments, elles ont des effets secondaires.

Certains effets secondaires, comme les nausées ou les maux de tête, sont faciles à traiter, mais vous devrez peut-être arrêter de prendre la pilule si vous présentez des symptômes plus graves comme

hypertension artérielle
.

Voici 10 effets secondaires courants de la prise de pilules contraceptives et ce que vous pouvez faire à leur sujet.

1. Spotting entre les règles

Les pilules contraceptives contiennent des œstrogènes et des progestatifs, explique Felice Gersh, MD, OB-GYN et fondateur/directeur du Integrative Medical Group d’Irvine.

Au fur et à mesure que vous vous adaptez à ces hormones, votre corps peut se débarrasser d’une petite partie de la muqueuse utérine, ce qui se traduit par des taches.

En fait, environ la moitié de tous les utilisateurs ont des saignements ou des saignements inattendus au cours des trois premiers mois de la prise de la pilule.

Heureusement, ces effets sont généralement temporaires : 90 % des utilisateurs n’ont plus de taches au troisième mois.

2. Règles manquées

Vous constaterez peut-être que vous manquez de règles ou que vous n’avez que de très légères règles pendant que vous prenez la pilule. En effet, le progestatif contenu dans la pilule amincit la muqueuse de votre utérus, ce qui est éliminé pendant vos règles.

3. Modifications de la peau

Les médecins prescrivent souvent des pilules contraceptives pour aider à gérer l’acné, mais dans certains cas, cela peut en fait aggraver vos symptômes. En effet, si les œstrogènes peuvent aider à lutter contre l’acné, certains types de progestatifs peuvent l’aggraver.

Si vous avez des problèmes de peau accrus après avoir commencé la contraception, demandez à votre médecin d’essayer un autre type de pilule et de trouver le bon équilibre hormonal. Certaines pilules peuvent avoir des niveaux plus élevés d’œstrogènes, comme Ortho Cyclen, tandis que d’autres peuvent ne contenir qu’un progestatif, comme Micronor et Slynd.

4. Sensibilité mammaire

“Les seins sont sensibles aux hormones et les pilules contraceptives contiennent de puissantes hormones synthétiques”, explique Gersh. L’œstrogène contenu dans la pilule peut stimuler la croissance de vos seins, ce qui provoque de la douleur et de la sensibilité.

Si vous souffrez de douleurs mammaires, Gersh recommande de prendre un supplément de gattilier, qui peut aider à soulager les symptômes.

Vous pouvez également essayer d’appliquer une compresse chaude faite d’un gant de toilette imbibé d’eau tiède sur les zones sensibles, dit Gersh.

5. Les sautes d’humeur

La pilule contraceptive peut déclencher des sautes d’humeur car elle augmente votre taux de cortisol, une hormone du stress. Avoir plus de cortisol signifie que vous pouvez ressentir plus fortement des émotions négatives comme le stress ou la peur.

Vous êtes plus susceptible d’avoir des sautes d’humeur avec la pilule si vous êtes un adolescent ou si vous avez des antécédents de dépression.

Si vous avez des changements d’humeur sévères, parlez-en à votre médecin pour voir si vous devez passer à une autre forme de contraception.

6. Maux de tête

Parce que les pilules contraceptives augmentent votre cortisol, elles rendent votre corps plus vulnérable au stress, ce qui peut déclencher des maux de tête, explique Gersh. La pilule peut également augmenter l’inflammation, ce qui peut également contribuer aux maux de tête.

Pour traiter les maux de tête, vous pouvez essayer :

  • Réduire les aliments transformés, l’alcool et les sucreries, qui peuvent tous perturber votre glycémie et contribuer aux maux de tête
  • Utiliser des techniques de respiration profonde
  • Prendre un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) comme l’ibuprofène

7. Nausée

“Les hormones synthétiques contenues dans les pilules contraceptives, en particulier les œstrogènes, peuvent être responsables des nausées, qui ont tendance à être les pires lorsque les pilules sont commencées”, explique Gersh.

En effet, la pilule peut irriter la muqueuse de votre estomac et ralentir votre digestion, gardant les aliments dans votre estomac plus longtemps et provoquant des nausées.

Pour gérer les symptômes des nausées, Gersh recommande :

8. Ballonnements

L’œstrogène contenu dans les pilules contraceptives amène votre corps à produire plus de rénine-angiotensine, un composé créé par vos reins. Lorsque cela se produit, votre corps retient plus d’eau, ce qui peut vous faire sentir ballonné.

Pour lutter contre cela, vous pouvez essayer de réduire le sel dans votre alimentation et de rester hydraté, ce qui peut rendre votre corps moins susceptible de retenir les liquides.

Si la pilule continue de vous faire gonfler, parlez à votre médecin d’essayer une pilule avec une dose plus faible d’œstrogènes.

9. Hypertension artérielle

Les hormones du contrôle des naissances, en particulier les œstrogènes, peuvent augmenter votre tension artérielle.

Vous avez un risque plus élevé de développer une pression artérielle élevée si vous avez plus de 35 ans, si vous fumez ou si vous êtes en surpoids. Si vous présentez ces facteurs ou si votre tension artérielle vous préoccupe, il est préférable de la faire vérifier tous les six à 12 mois.

Si votre tension artérielle augmente pendant que vous prenez la pilule, parlez-en à votre médecin pour décider si vous devez continuer à prendre des contraceptifs oraux ou passer à une autre méthode de contraception.

10. Baisse de la libido

Prendre la pilule peut diminuer la production par votre corps d’hormones androgènes comme la testostérone, qui sont importantes pour votre libido.

Vous pouvez essayer de stimuler votre libido en réduisant le stress et en explorant votre propre sexualité grâce à la masturbation. Ou vous pouvez parler à votre médecin d’essayer une pilule progestative, qui n’affectera peut-être pas autant votre libido.

Plats à emporter d’initiés

“Les pilules contraceptives sont des contraceptifs très efficaces, empêchant la grande majorité des grossesses non désirées”, explique Gersh.

Cependant, les hormones synthétiques, en particulier les œstrogènes, peuvent perturber de nombreuses fonctions naturelles de votre corps, telles que votre cycle menstruel et vos niveaux de cortisol.

Vous pouvez essayer des méthodes à domicile pour gérer les effets secondaires de la pilule, ou parler à votre médecin d’autres options de contraception hormonale ou non hormonale.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des chirurgiens testent avec succès une greffe de rein de porc chez un patient humain | Don d’organe
NEXT 2 enfants en Virginie morts de COVID en 3 jours – NBC4 Washington
----