Mississauga, Brampton et l’Ontario en « continuation » de la quatrième vague de COVID-19, selon le meilleur doc

Mississauga, Brampton et l’Ontario en « continuation » de la quatrième vague de COVID-19, selon le meilleur doc
Mississauga, Brampton et l’Ontario en « continuation » de la quatrième vague de COVID-19, selon le meilleur doc

Par La Presse Canadienne

Publié le 25 novembre 2021 à 21h18

Le médecin-hygiéniste en chef de l’Ontario, le Dr Kieran Moore, a déclaré que le nombre de cas de COVID-19 n’était jamais revenu à un faible niveau en Ontario cet automne, et ne le sera probablement pas avant le printemps. (La Presse Canadienne)

La courbe d’infection croissante au COVID-19 en Ontario est la continuation de la quatrième vague qui a commencé plus tôt en septembre, et non le début d’une cinquième vague, a déclaré jeudi le meilleur médecin de la province en avertissant que la tendance à la hausse se poursuivrait.

Le médecin-hygiéniste en chef, le Dr Kieran Moore, a déclaré que le nombre de cas n’était jamais revenu à un niveau bas malgré une légère baisse avant d’augmenter régulièrement à nouveau fin octobre.

“Nous n’avons jamais déclaré la quatrième vague terminée, il s’agit simplement d’une continuation”, a déclaré Moore aux journalistes.

“Malheureusement, toutes les modélisations prédisent que cela augmentera et augmentera lentement et régulièrement au cours des prochains mois, y compris en janvier et février.”

Il a déclaré qu’un nombre de cas plus élevé était prévu alors que les gens se déplaçaient à l’intérieur par temps froid, et a demandé aux gens de rester prudents jusqu’à ce que le temps se réchauffe au printemps et que davantage de personnes deviennent éligibles pour les troisièmes doses de vaccin pour se protéger contre le « formidable ennemi » de COVID- 19.

“Il continue de vouloir se propager et il ne ralentira plus jusqu’à ce que nous soyons à l’extérieur au printemps”, a-t-il déclaré. “Nous avons une période au cours des quatre prochains mois pendant laquelle nous devrons continuer à être très, très vigilants.”

L’Ontario a signalé 748 nouveaux cas de COVID-19 jeudi et cinq autres décès liés au virus alors que la moyenne sur sept jours des infections est passée à 692.

Certaines unités de santé du nord et du sud-ouest de la province ont répondu à des augmentations de cas locales et Moore a déclaré que la province travaillait à envoyer des ressources pour aider.

Moore, le premier ministre Doug Ford et la ministre de la Santé Christine Elliott ont tous déclaré que la province réagirait localement aux poussées de COVID-19 et ne réintroduirait pas de mesures de santé publique dans toute la province.

Les experts ont lié l’augmentation des cas fin octobre en partie à la levée des limites de capacité dans certains espaces intérieurs, et certaines unités de santé ont depuis réintroduit ces mesures.

Jeudi, Moore a déclaré que la province surveillait également la capacité de soins actifs dans les hôpitaux.

La table consultative scientifique de l’Ontario a modélisé que l’occupation des soins intensifs devrait atteindre 200 patients d’ici la nouvelle année. Jeudi, il y avait 135 patients dans les unités de soins intensifs de l’Ontario, dont certains de la Saskatchewan.

Le plus haut responsable médical de Santé Ontario, qui supervise le système de santé provincial, a déclaré à La Presse canadienne cette semaine que la province peut traiter entre 250 et 300 patients COVID-19 en soins intensifs avant que d’autres services comme les chirurgies ne soient annulés.

— Holly McKenzie-Sutter, La Presse canadienne

Normes et politiques éditoriales d’insauga La publicité

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Comment le COVID-19 affecte-t-il les enfants ? Symptômes
----