Breaking news

une condition très courante, mais très complexe

une condition très courante, mais très complexe
une condition très courante, mais très complexe

C’est une condition qui arrive souvent, mais nous n’avons pas le traitement parfait : Dr Noel Rosado Adames.

Docteur Noel Rosado, ophtalmologiste spécialisé en cornée.

Avec l’arrivée de la pandémie et l’augmentation de l’utilisation des appareils électroniques comme principal moyen de communication, les affections oculaires sont devenues de plus en plus courantes en raison de l’utilisation constante de ces appareils. Un des les principaux motifs de consultation, a été due à des images symptomatologiques qui correspondent à la syndrome de l’oeil sec.

Afin d’approfondir cette condition, nous devons comprendre que le film lacrymal est divisé en trois structures : en premier lieu, il y a la couche lipidique, puis il y a la couche ou zone aqueuse et enfin la couche de mucine. Lorsqu’il y a un déséquilibre dans l’une de ces structures ou dans toutes ces structures, il est fort probable que nous commencions à présenter des symptômes associés au syndrome de l’œil sec.

À travers une interview pour le Journal of Medicine and Public Health, le Dr Noel Rosado, ophtalmologiste spécialisé dans la cornée, a expliqué que cette condition est multifactorielle, car il existe également des conditions externes qui affectent la santé oculaire : « L’utilisation de médicaments antihistaminiques ou de certains commun pour les affections psychiatriques peut aggraver l’inconfort ».

A Porto Rico, le niveau élevé d’allergènes Le contenu dans l’environnement peut également conduire à cette condition, d’autant plus que l’île est sujette à recevoir ce que l’on appelle météorologiquement la poussière du Sahara, ou même la simple présence de pollen peut exacerber et affecter la production normale de larmes.

Affectations oculaires de l’ère numérique

Des études ont montré que cette condition est plus fréquente chez les personnes âgées que chez les jeunes, sans que cela signifie que les jeunes patients ne peuvent pas souffrir du syndrome de l’œil sec, car il existe des facteurs inhérents aux jeunes qui peuvent provoquer cette affectation, comme une mauvaise utilisation des lentilles de contact. , ou exposition prolongée aux écrans.

Le spécialiste assure que, lorsque les êtres humains se concentrent sur une certaine action, nous réduisons le nombre de clignements et cela se traduit par des yeux secs. Il ne s’agit pas d’un inconvénient volontaire, mais plutôt involontaire.

“Avant cela se produisait lorsque nous regardions la télévision, maintenant cela se produit en raison d’une utilisation prolongée d’ordinateurs ou de téléphones portables”, a-t-il déclaré. “Je recommande de prendre du repos toutes les heures, de regarder au loin lorsque vous travaillez depuis un ordinateur pendant 2 ou 3 minutes, cela nous aidera à minimiser une partie des problèmes que nous voyons en ce moment ».

Recommandations générales et traitement

Être une condition multifactorielle, la cause de la maladie doit être identifiée afin de commencer le traitement, cependant, des larmes artificielles ou des gouttes lubrifiantes sont la première ligne de traitement: « Si avec les larmes artificielles (les patients) ne s’améliorent pas, il faut faire une thérapie par étapes dans laquelle d’autres médicaments oculaires tels que certains anti-inflammatoires peuvent être utilisés. Des bouchons lacrymaux peuvent également être utilisés pour que les larmes restent plus longtemps autour de l’œil et cela aide à traiter les symptômes de la sécheresse oculaire », a expliqué l’expert.

Malheureusement, il n’existe toujours pas de traitement définitif et généralisé qui permette d’éradiquer complètement les symptômes et l’inconfort dérivés de cette affection et c’est pourquoi, le spécialiste, est très clair avec ses patients en expliquant qu’il est une condition chronique qui n’a pas de remède, mais il existe différentes alternatives qui offrent un confort.

Or, lorsqu’une ligne de traitement n’est pas commencée, il est probable que le patient, dans un stade sévère, puisse ressentir une vision floue tout le temps, des douleurs et une inflammation des yeux pouvant entraîner des problèmes de cicatrisation et ce, à son tour, une perte de la vue.

La principale recommandation est de ne pas cesser d’assister à la consultation ophtalmologique pour poser un diagnostic plus précis et pour pouvoir exclure la relation de la sécheresse avec d’autres affections qui n’ont peut-être pas grand-chose à voir avec les yeux, telles que le lupus, l’arthrite et la syndrome de Sjögren.

Voir le programme complet :

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des enzymes capables d’éliminer les marques d’acide lactique pourraient faire progresser le traitement du cancer
NEXT Patients atteints de MII avec un vaccin COVID-19 incomplet
----