Breaking news

Les abeilles étaient déjà à distance sociale avant qu’il ne soit cool d’éviter les parasites

Lorsque la ruche d’abeilles mellifères est menacée par un parasite, elles renforcent leur distanciation sociale, selon une nouvelle étude menée par une équipe internationale de chercheurs de l’UCL et de l’Université de Sassari en Italie.

(Photo : Getty Images)

Distanciation sociale chez les abeilles

La recherche, publiée dans Science Advances, a montré que lorsque les colonies d’abeilles domestiques sont infestées d’un acarien mortel, elles modifient la façon dont elles utilisent l’espace et interagissent avec leurs compagnons de nidification afin d’augmenter le fossé social entre les abeilles jeunes et âgées.

“Ici, nous avons fourni la première preuve que les abeilles modifient leurs interactions sociales et la façon dont elles se déplacent dans leur ruche en réponse à un parasite commun.” a déclaré le co-auteur Dr. Alessandro Cini (UCL Center for Biodiversity & Environment Research, UCL Biosciences).

Les abeilles sont une espèce sociable qui profite du partage des tâches et des interactions comme le toilettage mutuel, mais lorsque de telles activités sociales augmentent le risque d’infection, les abeilles semblent avoir évolué pour équilibrer les risques et les avantages en utilisant la distanciation sociale.

Chez les animaux, une distanciation sociale a été observée chez une variété d’espèces séparées par des millions d’années d’évolution, allant des babouins qui ont moins de chances de nettoyer les individus atteints d’infections gastro-intestinales aux fourmis infectées par des champignons pathogènes, se dégradant à l’extérieur de la fourmilière. communauté.

Lire aussi : Abeilles : les humains comptent sur la cire d’abeille depuis l’âge de pierre

L’étude

La recherche actuelle visait à déterminer si l’acarien ectoparasite Varroa destructor provoquait des changements dans l’ordre social dans les colonies d’abeilles mellifères, ce qui pourrait réduire la propagation du parasite. L’acarien Varroa est l’une des principales menaces des abeilles car il produit une multitude d’effets néfastes sur les abeilles au niveau de l’individu et de la colonie, y compris la transmission de virus.

Les colonies d’abeilles domestiques sont divisées en deux sections : le compartiment extérieur des butineuses et le compartiment intérieur des nourrices, de la reine et du couvain.

Cette segmentation spatiale au sein de la colonie se traduit par une fréquence de contacts entre les deux compartiments plus faible que les interactions au sein de chaque compartiment, permettant aux individus les plus précieux (reine, jeunes abeilles et couvain) d’être à l’abri de l’environnement extérieur et donc de l’arrivée de la maladie.

Les chercheurs ont découvert que si une colonie était contaminée par l’acarien Varroa, les comportements, les danses de recherche de nourriture, qui peuvent stimuler la transmission des acariens, se produisaient moins souvent dans les parties internes de la ruche si elle était infestée. Les activités de nettoyage sont devenues de plus en plus concentrées dans la ruche centrale, selon les chercheurs.

Abeilles

(Photo : Getty Images)

Réponse des abeilles à une infestation

En réaction à une infestation, les butineuses (abeilles plus âgées) se dirigent vers le périmètre du nid, tandis que les jeunes abeilles nourricières et toiletteuses se déplacent vers le cœur du nid, augmentant la distance entre les deux groupes.

“L’augmentation observée de la distance sociale entre les deux groupes d’abeilles au sein d’une même colonie infestée de parasites représente un aspect nouveau et, à certains égards, surprenant de la façon dont les abeilles ont évolué pour lutter contre les agents pathogènes et les parasites.” a déclaré l’auteur principal, le Dr Michelina Pusceddu (Dipartimento di Agraria, Université de Sassari).

Leur capacité à modifier leur structure sociale et à restreindre les contacts individuels en réponse à un danger de maladie leur permet de maximiser les avantages des liens sociaux lorsque cela est possible tout en minimisant le risque de maladie infectieuse lorsque cela est nécessaire.

Les colonies d’abeilles sont un excellent paradigme pour rechercher la distance sociale et comprendre complètement sa valeur et son efficacité.

Article associé: Les abeilles accumulent des microplastiques en suspension dans l’air sur leur corps : comment cela les affecte-t-elle ?

Pour plus d’actualités, des mises à jour sur les abeilles et des sujets similaires, n’oubliez pas de suivre Nature World News !

© 2021 NatureWorldNews.com Tous droits réservés. Ne pas reproduire sans permission.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le fer a été la clé de la vie sur terre. Et sur les autres planètes ?
NEXT Science News Roundup: L’observation chinoise d’un «cube» sur la lune suscite des spéculations et inspire des mèmes; Le cycliste américain Birch échangeant son vélodrome contre l’espace et plus
----