Breaking news

Pouvez-vous repérer l’Everest dans cette photo de rêve prise depuis l’ISS ?

Les photographes aériens doivent sûrement souhaiter avoir la chance de rester à bord de la Station spatiale internationale (ISS), avec l’avant-poste en orbite offrant des vues en constante évolution de la Terre à 250 milles de hauteur.

Il n’est donc pas surprenant que le module Coupole à sept fenêtres de la station spatiale, avec ses superbes vues panoramiques sur la Terre et au-delà, soit de loin l’endroit le plus populaire de l’installation parmi les astronautes assez chanceux pour le visiter.

Alors que certains regardent simplement hors de la coupole pour s’émerveiller du paysage ci-dessous, d’autres attrapent un appareil photo pour capturer le meilleur de ce qu’ils voient avant de le partager avec le reste d’entre nous ici sur la terre ferme.

L’habitant actuel de l’ISS, Mark Vande Hei, qui est arrivé à l’installation en avril 2021, aime partager l’image occasionnelle prise d’en haut, son dernier effort ressemblant plus à quelque chose que Van Gogh aurait pu peindre qu’à une photographie.

L’incroyable photo a été prise au-dessus de l’Himalaya, avec Vande Hei de la NASA défiant les gens de repérer le mont Everest (réponse à la fin de cet article), la plus haute montagne du monde à 29 032 pieds (8 849 mètres).

Ma résolution du Nouvel An est de sortir le plus possible. Eh bien, après l’atterrissage, c’est le cas. Pouvez-vous trouver le mont Everest sur cette photo ? pic.twitter.com/4CKQ2agYi3

— Mark T. Vande Hei (@Astro_Sabot)

Voici un meilleur aperçu de l’image…

Mark Vande Salut / NASA

L’un des photographes les plus enthousiastes à visiter la station spatiale ces derniers temps était l’astronaute français Thomas Pesquet. Dans un article vers la fin de son dernier séjour qui s’est terminé en novembre, Pesquet a révélé à quel point une grande planification est nécessaire pour avoir les meilleures chances de capturer des images saisissantes de l’ISS.

C’est parce que les astronautes y passent le plus clair de leur temps à travailler sur des expériences scientifiques plutôt que de regarder par la fenêtre. De plus, avec la station en orbite autour de la Terre 16 fois par jour, les aperçus de points intéressants ne sont jamais éphémères. Cela a incité Pesquet à planifier à l’avance en utilisant le logiciel de navigation spécial de la NASA qui montre les heures de l’ISS pour la nuit et le jour, les prévisions de couverture nuageuse et, surtout, l’itinéraire précis des orbites d’approche.

Si les itinéraires correspondent aux points d’intérêt que Pesquet a notés avant sa mission, il peut calculer le temps précis dont il a besoin pour être dans la coupole pour saisir le coup.

Quant au bel effort de Vande Hei, avez-vous pu repérer l’Everest ? Le projet Inkfish de Twitter semble avoir réussi…

Et voici la même vue via Google Maps…

Recommandations des éditeurs

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Google travaille secrètement sur un casque AR
NEXT Apple cessera d’inclure des EarPods avec chaque iPhone vendu en France à partir de la semaine prochaine
----